Affaire Benalla : Emmanuel Macron, président "populiste" ?

Politique
LA POLITIQUE - En pleine affaire Benalla, Emmanuel Macron fustige les contre-pouvoirs en les accusant de vouloir sortir de leur lit, prenant à témoin les badauds acquis à sa cause qu'il croise dans ses déplacements.

Lors de ses derniers déplacements, le président de la République s'est longuement prêté au jeu du bain de foule. Et on se demande même s'il ne serait pas devenu un peu "populiste". En effet, secoué par l'affaire Benalla, Emmanuel Macron se montre méfiant à l'égard des contre-pouvoirs en émettant de sévères accusations à leur encontre. Que ce soit la presse, la justice ou encore le pouvoir législatif, tout le monde en a eu pour son compte. Cette stratégie, qui le conduit à prendre à témoin une foule souvent sympathisante face à l'insistance des journalistes à lui poser les questions, va-t-elle fonctionner dans la durée ?



Ce vendredi 27 juillet 2018, Cyril Adriaens-Allemand, dans sa chronique "La politique", nous parle de l'attitude populiste d'Emmanuel Macron face à l'affaire Benalla. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 27/07/2018 présentée par Adrien Borne sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Adrien Borne vous présente la Matinale entouré de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter