Le Sénat transmet à la justice les cas d'Alexandre Benalla, Vincent Crase et trois proches d'Emmanuel Macron

Politique

Toute L'info sur

Benalla, l'affaire sans fin

JUSTICE - Le bureau du Sénat a décidé de transmettre les cas d'Alexandre Benalla, Vincent Crase ainsi que ceux d'Alexis Kohler, Patrick Strzoda et du général Lavergne, à la justice ce jeudi, pour possible faux témoignage.

Après s'être réuni dans la matinée de jeudi, le bureau du Sénat a décidé de transmettre à la justice les cas d’Alexandre Benalla, Vincent Crase ainsi que ceux d’Alexis Kohler, Patrick Strzoda et du général Lionel Lavergne, pour possible faux témoignage, a révélé en fin de matinée le sénateur PS de la Guadeloupe, Victorin Lurel. Un délit passible de cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende


"Benalla , Crase et Strzoda signalés au Procureur de la République de Paris pour faux témoignage par le Bureau du Senat. Les autres collaborateurs du Président de la République sont également transmis au Parquet qui en fera son affaire. L’Institution a tenu son rang et son rôle", écrit l'ancien ministre des Outre-mer sur Twitter.

Interrogé par l'AFP, l'Elysée n'avait pas de commentaire à faire à chaud. "Dès lors que nous souhaiterons faire une réaction, nous vous la communiquerons", a-t-on déclaré à la présidence.


Si le signalement de ces cas à la justice ne vaut pas condamnation, le Sénat, présidé par Gérard Larcher (Les Républicains), frappe fort, dans un contexte de défiance de l'opinion publique vis-à-vis des politiques, et d'un rapport de force entre l'Elysée et la chambre haute, dominée par l'opposition, sur l'avenir des institutions.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter