Affaire Benalla : trois nouvelles auditions au Sénat la semaine prochaine

SÉNAT - Le chef de cabinet d'Emmanuel Macron, François-Xavier Lauch, va être auditionné mercredi prochain par la commission d'enquête sénatoriale sur l'affaire Benalla. Tout comme le commandant militaire de la présidence de la République, le général Éric Bio Farina et le commissaire de police, Maxence Creusat, mis en examen dans cette affaire.

La commission des Lois du Sénat a annoncé ce jeudi qu'elle reprendrait mercredi prochain ses auditions sur l'affaire Benalla. Parmi les trois personnes convoquées, deux sont des collaborateurs du chef de l'Etat. Tout d’abord, le chef de cabinet d'Emmanuel Macron, François-Xavier Lauch. Supérieur hiérarchique direct d’Alexandre Benalla, il n’avait pour le moment pas été entendu. 


Cette audition sera suivie par celle du commandant militaire de l'Elysée, le général Eric Bio Farina, déjà entendu une première fois par les députés puis par les sénateurs cet été. Il avait alors contredit le directeur de l'ordre public et de la circulation (DOPC), Alain Gibelin, sur les conditions dans lesquelles Alexandre Benalla s'est trouvé mêlé aux opérations de maintien de l'ordre le 1er mai.

La commission entendra également le commissaire de police et responsable de l'ordre public à la préfecture de police de Paris, le commissaire Maxence Creusat, présent place de la Contrescarpe le 1er mai. Mis en examen dans cette affaire, il est suspecté d’avoir fourni à Alexandre Benalla des images de vidéosurveillance à la suite des révélations du Monde

Benalla bientôt auditionné ?

Comme les précédentes, ces auditions seront retransmises en direct sur le site internet du Sénat. "Ce qui nous intéresse, c'est de savoir comment a fonctionné l'État. Est-ce qu'il y a des interférences entre des collaborateurs de l'Élysée et la police ?" a expliqué le président de la commission des Lois au Sénat, Philippe Bas jeudi sur LCI. Il a également confirmé sa volonté d'entendre Alexandre Benalla : "S'il ne vient pas ou s'il nous ment, il est exposé à une peine d'amende lourde, voire de prison", a prévenu le sénateur.

En vidéo

Philippe Bas n'exclut pas de convoquer Alexandre Benalla

Alexandre Benalla, ex-chargé de mission de l'Elysée, est accusé de violences sur des manifestants en marge du 1er mai à Paris, alors qu'il s'était mêlé aux policiers. La révélation de cette affaire mi-juillet lui a coûté son poste à la présidence de la République ainsi qu’une mise en examen.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Benalla : la première crise du quinquennat Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter