Affaire Fillon : François Hollande soutient Jean-Pierre Jouyet

Affaire Fillon : François Hollande soutient Jean-Pierre Jouyet

POLEMIQUE – Le chef de l’Etat a estimé, ce dimanche 16 novembre à Brisbane (Australie), que Jean-Pierre Jouyet, dans la tourmente depuis plusieurs semaines, était "un bon secrétaire général de l'Elysée".

C’est la première fois que François Hollande apporte publiquement son soutien à Jean-Pierre Jouyet , le secrétaire général de l’Elysée empêtré, depuis le début du mois de novembre, dans la polémique concernant son déjeuner avec François Fillon et les propos tenus par ce dernier.

A Brisbane, où il participait au sommet du G20, le chef de l’Etat a assuré que "Jean-Pierre Jouyet est secrétaire général de l'Elysée et est un bon secrétaire général de l'Elysée". En filigrane, François Hollande exclut donc le renvoi, ou la démission, du secrétaire général du palais pourtant réclamé à cor et à cri par la droite et très rarement à gauche .

EN SAVOIR + >>  Polémique Fillon-Jouyet : l'affaire en cinq questions

La polémique dite "Fillon-Jouyet" est née suite à la publication du livre Sarko s’est tuer, écrit par deux journalistes du Monde qui relatent un déjeuner entre le secrétaire général de l’Elysée et François Fillon, en juin dernier. Au cours de ce rendez-vous, l’ex-Premier ministre aurait demandé de "taper vite" contre Nicolas Sarkozy en accélérant les procédures judiciaires contre lui pour l'empêcher de "revenir".

Des révélations démenties par les deux intéressés, avant que Jean-Pierre Jouyet ne fasse volte-face et soit accusé de " mensonge " par François Fillon.

EN SAVOIR + >> Polémique Jouyet-Fillon : comment l'UMP met la pression sur l'Elysée

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Policier tué à Avignon : le collègue d'Eric Masson présent lors du meurtre reconnaît formellement le principal suspect

EN DIRECT - Tensions israélo-palestiniennes : la France appelle à un "usage proportionné de la force"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.