Affaire Fillon : pas de mise en examen pour les enfants du couple sur les soupçons d’emplois fictifs

Affaire Fillon : pas de mise en examen pour les enfants du couple sur les soupçons d’emplois fictifs

ENQUÊTE - Les deux enfants du couple Fillon convoqués par les juges à propos de l'affaire des soupçons d’emplois fictifs n’ont pas été mis en examen comme le sont leurs parents. Ils ont été placés sous le statut de témoin assisté.

Charles et Marie Fillon sont ressortis de leur audition face aux juges d’instruction financiers sans être mis en examen. Les magistrats en charge du dossier des soupçons d’emplois fictifs touchant leurs parents ont décidé mardi de les placer sous le statut de témoin assisté. Selon les propos rapportés par nos confrères du Parisien, il n’existe pas à ce stade "d’indices graves ou concordants" justifiant leur mise en examen pour "recel de détournement de fonds publics".

Toute l'info sur

L'affaire Penelope Fillon

Lire aussi

Ils avaient ensuite "remboursé" leurs parents

François Fillon, qui est mis en examen dans cette enquête comme sa femme Penelope, avait lui-même déclaré avoir employé Charles et Marie en tant que collaborateurs lorsqu’il était sénateur de la Sarthe, entre 2005 et 2007. D’octobre 2005 à décembre 2006, Marie (qui venait de finir ses études de droit) avait reçu 3 800 euros brut par mois. De janvier à juin 2007, Charles (alors encore étudiant en droit) était payé 4 800 euros brut par mois. Selon Le Parisien, une partie de ces salaires avaient été rétrocédée aux parents par virements.

Les avocats des enfants avaient justifié ces virements comme des "remboursements" envers leurs parents (un mariage pour Marie, un loyer et des charges courantes pour Charles).

Lire aussi

D’après nos confrères, le frère et la sœur ont fourni leurs bulletins de salaires, ainsi que leurs agendas et leurs badges de la bibliothèque du Sénat pour prouver leur travail. Ils ont également expliqué aux juges avoir réalisé des études sur l’école et les pays européens pour Marie, des bases documentaires servant au futur projet politique de François Fillon pour Charles.

En vidéo

Fillon chez les juges

Quatre mises en examen dans cette affaire

Quatre personnes sont aujourd’hui mises en examen dans ce dossier. François Fillon, son ancien suppléant à l’Assemblée Marc Joulaud et Penelope Fillon dans le cadre des possibles emplois fictifs d’assistants parlementaires, ainsi Marc Ladreit de Lacharrière (et du couple Fillon), dans le volet des soupçons d’emplois fictifs à la Revue des deux mondes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Lire et commenter