Affaire Rugy : le coût des travaux justifié ?

Politique

Toute L'info sur

Affaire Rugy : le ministre de l'Écologie poussé à la démission

POLITIQUE - Les travaux entrepris par François de Rugy dans son appartement de fonction, à l’Hôtel de Roquelaure, lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale, seraient "justifiés", révèle Le Parisien ce dimanche, citant une une source proche de cette enquête. Les résultats complets seront connus mardi.

"A priori, tout est réglo." Ce dimanche, citant une source proche du dossier, Le Parisien révèle que les travaux entrepris par François de Rugy dans son appartement de fonction, situé dans l'Hôtel de Roquelaure, alors qu’il était président de l’Assemblée nationale, étaient "justifiés". Une facture totale de 63.000 euros qui s'expliquerait par les spécificités du bâtiment construit au XVIIIe siècle et nécessitant des prestataires spécialisés.

Telles seraient les conclusions de l’inspection lancée par Matignon et confiée au secrétariat général du gouvernement. Le rapport complet sera connu mardi. Pour l’heure, les services du Premier ministre se sont refusé à tout commentaire.

Sur Twitter, l’ancien président de l’Assemblée nationale - qui avait rendu public tous les devis de ces travaux au moment des révélations de Mediapart - s’est fendu d’un message laconique.

Vendredi soir, François de Rugy avait posté plus ou moins le même message suite à des fuites de presse indiquant que l’enquête parlementaire lancée sur ses dîners somptueux avait conclu au fait que ceux-ci étaient "professionnels". "Une blague", avait réagi, toujours sur Twitter, Fabrice Arfi. "Si l’Assemblée nationale a enquêté sur Rugy comme elle a enquêté sur Benalla, on sait à quoi s’en tenir", avait ironisé le journaliste de Mediapart.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter