Alexandre Benalla a disposé d'un badge offrant "un accès super privilégié à l'Assemblée"

SÉSAME - Le député LR Marc Le Fur a révélé ce samedi aux parlementaires qu'Alexandre Benalla disposait d’un badge d’accès à l'hémicycle (désormais retiré). Une intervention qui a provoqué un tollé dans l’opposition alors que le président Macron semble s’enfermer dans le silence.

Nouvelle révélation dans l'affaire Benalla : le collaborateur de l'Elysée faisant l'objet d'une procédure de licenciement disposait d'un badge pour entrer à l’Assemblée nationale. Un accès au cœur du Palais Bourbon qui a provoqué un nouveau tollé dans l’opposition ce samedi 21 juillet 2018, après que le député Les Républicains (LR) des Côtes d'Armor, Marc Le Fur, a révélé dans l’après-midi aux parlementaires, en séance dans l’hémicycle, l’existence de ce badge. 

Selon une photocopie du badge - désormais désactivé - montrée à la caméra de LCI par l’élu LR, le sésame a été octroyé le 24 juillet 2017 à l'homme au cœur du scandale et a pris fin ce samedi sur une décision prise la veille. L'intéressé identifié par Le Monde dans une vidéo où il violente des manifestants, le 1er mai, en portant en toute illégalité d'un brassard de la police, a été placé en garde à vue vendredi. 

Pas de polémiques inutiles, nul besoin de fantasmerFrançois de Rugy, président de l'Assemblée nationale

S'exprimant dans l'hémicycle, le parlementaire a souhaité "savoir qui a demandé un tel badge ? Quelle autorité élyséenne ? Pourquoi ?" Il a également réclamé "que des mesures soient prises pour que de tels incidents ne puissent plus intervenir", ne mettant "pas du tout en cause le président [de l'Assemblée], s'il a été sollicité par l'Elysée, peut-être de manière pressante". 

En vidéo

Badge de Benalla à l'Assemblée : le député Le Fur interpelle François de Rugy

François de Rugy a tenté de calmer le jeu depuis son perchoir, appelant à ne "pas créer des polémiques inutiles". Il a assuré qu’'il existe "plusieurs milliers de badges pour des députés, fonctionnaires, collaborateurs, et un certain nombre de collaborateurs de l'exécutif, de ministres, dont du président de la République" et qu’"un certain nombre sont attribués par la voie administrative". A ses yeux, "nul besoin de fantasmer".

Monsieur Benalla est-il le conseiller privilégié du président ?Marc Le Fur, député LR des Côtes d'Armor, sur LCI

Pas de quoi satisfaire le député Marc Le Fur, qui continuait à faire part de son étonnement, en duplex sur LCI, quelques minutes après la séance : "Tout cela est très surprenant, c'est une succession d'interrogations, de surprises. Que s'est-il passé ? Les badges de l'Assemblée sont très hiérarchisés [...] Monsieur Benalla s'est vu attribuer le badge maximal, le badge H, qui donne accès comme son nom l'indique à l'hémicycle. C'est à dire un accès super privilégié à l'Assemblée [...] Est-il le conseiller privilégié du président ? S'occupe-t-il de politique?"


Alors que cette agitation touchant désormais l'Assemblée nationale a encore fait monter d’un cran la pression dans l'exécutif, Emmanuel Macron restait muet ce samedi soir. Les appels sont pourtant de plus en plus pressants dans la classe politique pour que le président de la République s’explique au propos d'Alexandre Benalla. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Benalla : la première crise du quinquennat Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter