Emmanuel Macron explique comment et pourquoi il a recruté Alexandre Benalla à l’Elysée

Emmanuel Macron explique comment et pourquoi il a recruté Alexandre Benalla à l’Elysée
Politique

Toute L'info sur

Benalla, l'affaire sans fin

PRÉCISIONS - Devant les députés de la majorité réunis à la Maison de l’Amérique latine mardi soir, le président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé pour la première fois sur l’affaire Benalla. Il a notamment précisé aux parlementaires comment et pourquoi il avait embauché Alexandre Benalla à l’Elysée il y a un peu plus d’un an.

De nombreuses zones d'ombres subsistent dans l'affaire Benalla. Notamment les liens qui l'unissent à Emmanuel Macron, ainsi que son rôle réel à l'Elysée et auprès du chef de l'Etat. Mais ce dernier a dévoilé quelques éléments mardi soir devant les députés LaREM réunis à la Maison de l'Amérique latine pour clore la session parlementaire. 

Le président de la République a tout d'abord expliqué qu'Alexandre Benalla l'avait "accompagné durant la campagne avec beaucoup de courage et d’engagement" et que "quoi qu’il advienne dans cette affaire" il n'avait pas "à oublier cet engagement".

Lire aussi

Selon les informations recueillies par LCI, il a ensuite poursuivi et expliqué que les compétences acquises par Alexandre Benalla pendant la campagne présidentielle l'avaient convaincu de l'embaucher à l'Elysée. "La campagne terminée, il s’est agi de constituer des équipes à l’Elysée. Ces équipes elles ont été constituées de gens qui connaissent l’Etat (…) et de gens engagés dans la campagne, comme il est bon que ce soit le cas. Il est bon d’arriver à cet amalgame de personnalités."

 Alexandre Benalla "a été embauché de manière conforme au droit, avec les enquêtes menées par les services de l’Etat, dans un cadre rappelé par le préfet Strzoda", a ajouté le chef de l'Etat.

Il a aussi gagné la confiance de ses interlocuteurs à l’extérieur de l’Elysée."- Emmanuel Macron à propos d'Alexandre Benalla

Le président de la République a ensuite semblé satisfait du travail effectué par Alexandre Benalla à l'Elysée : "Il a beaucoup fait dans ce cadre-là et il a aussi gagné la confiance de ses interlocuteurs à l’extérieur de l’Elysée". Emmanuel Macron a toutefois exprimé sa déception suite aux événements survenus place de la Contrescarpe : "Ce qu’il s’est passé le 1er mai (…) est grave, sérieux et a été pour moi une déception, une trahison. Ce collaborateur, parce qu’il avait la confiance d’autres gens, s’est rendu sur ce lieu de manifestation et d’une manière évidente est sorti du cadre d’observateur." 

En revanche, si le chef de l'Etat a tenu à démentir qu'Alexandre Benalla avait bénéficié d'une rémunération de 10.000 euros ou d'un logement de 300m2 à l'Alma, il n'a pas listé les avantages dont bénéficiait son officier de sécurité. Il n'a pas non plus précisé s'il avait vraiment été rétrogradé et déchargé de la participation à l’organisation des déplacements officiels du président de la République, comme le prévoyait sa sanction. Emmanuel Macron a parlé, certes, mais n'a pas répondu à toutes les questions que pose encore cette affaire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter