Primaire à droite - pourquoi Juppé est le préféré des jeunes : "Il peut miser sur l'expérience et la sagesse"

Primaire à droite - pourquoi Juppé est le préféré des jeunes : "Il peut miser sur l'expérience et la sagesse"
Politique

Toute L'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

TROIS QUESTIONS A... - Alain Juppé est pour l'instant le candidat de la primaire à droite le plus apprécié des jeunes, à qui il consacre un grand meeting en fin d'après-midi près de Paris. Vincent Tournier, maître de conférences de science politique à l'IEP de Grenoble, nous explique pourquoi.

Alain Juppé organise aujourd'hui à Malakoff un meeting spécialement destiné à la jeunesse (à suivre en direct sur LCI à partir de 17h45). Malgré son âge -71 ans-, il est pour l'instant leur candidat préféré parmi les sept inscrits à la primaire de la droite et du centre. Explications avec Vincent Tourneir, maître de conférences à l'IEP de Grenoble.

LCI : Qu’est-ce qui séduit les jeunes chez Alain Juppé ?

Vincent Tournier, maître de conférences à l'IEP de Grenoble : Alain Juppé dispose aujourd’hui d’un potentiel électoral chez les jeunes urbains et diplômés, ceux qui se classent plutôt au centre et qui sont tournés vers l’Europe et la mondialisation. Avec son message post-national, ouvert sur le libre-échange et la mondialisation et axé sur la tolérance culturelle et les libertés individuelles, il a des chances de trouver un public. Cependant, ce positionnement risque de ne pas être suffisant pour passer le cap de la primaire, laquelle va très probablement se jouer plus à droite qu’au centre. On voit d’ailleurs qu’Alain Juppé a tendance à "droitiser" son discours, par exemple en proposant de rétablir les peines planchers ou de durcir les conditions d’accès à la nationalité.

LCI : Pourquoi son âge n’a pas l’air de le désavantager auprès des jeunes ?

Vincent Tournier : C’est effectivement assez paradoxal. En France, il est courant de dénoncer l’âge avancé des responsables politiques. Mais en pratique, cela n’est pas forcément un handicap. C’est même plutôt une qualité, un critère rassurant, y compris pour les jeunes. Alain Juppé peut jouer là-dessus en essayant de transformer son défaut en avantage, en misant sur la carte de l’expérience et de la sagesse. Il bénéficie aussi du fait qu’il a été en retrait de la vie politique nationale. Cela lui permet de se présenter aujourd'hui comme un homme neuf, comme une sorte de sage qui s’est retiré du monde pour méditer, tout en se prévalant d’une expérience de gestionnaire raisonnable et sérieux à Bordeaux. Par ailleurs, l’indulgence pour son âge est d’autant plus forte que les jeunes n’ont pas le souvenir de son passage à Matignon entre 1995 et 1997. Son image positive ne peut donc pas être contrebalancée par des éléments négatifs comme l’arrogance ou l’autoritarisme, autant de traits qu’il a laissés à l’occasion de la crise sociale de 1995.

LCI : Quel est le rôle des jeunes dans une campagne, leur impact dans les urnes ?

Vincent Tournier : Pour les responsables politiques, les jeunes représentent un enjeu important car ils comptent sur eux pour soigner leur image. Dans leurs meetings, ils font tout pour que les jeunes soient visibles. C’est logique : il vaut mieux apparaître comme le candidat des jeunes que comme celui des vieux, surtout lorsqu’on est soi-même bien avancé dans l’âge. Et puis, il faut aussi tenir compte d’un reste de culture révolutionnaire française, qui tend à voir dans la jeunesse le moteur de l’histoire et du progrès.

Lire aussi

    VIDÉO - Le plan de Juppé pour "réformer la France"

    En vidéo

    Présidentielle 2017 : Alain Juppé détaille son plan pour "réformer la France"

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent