Alexandre Benalla soupçonné par l'Élysée d'avoir falsifié un document pour obtenir son second passeport de service

Politique

Toute L'info sur

Benalla, l'affaire sans fin

AFFAIRE BENALLA - Le directeur de cabinet du président de la République affirme qu'Alexandre Benalla est soupçonné de falsification au sujet d'un document lui ayant permis d'obtenir son second passeport de service. Un signalement a été fait au procureur de la République.

La seconde session de la commission d'enquête du Sénat révèle décidément son lot de surprises. Ce mercredi 16 janvier est interrogé Patrick Strzoda, le directeur de cabinet du Président de la République, au sujet des avantages délivrés à Alexandre Benalla - et non restitués après son licenciement - à savoir deux passeports diplomatiques et un téléphone sécurisé. 

Après que le directeur de cabinet ait informé la commission que ces passeports diplomatiques avaient été utilisés "presque une vingtaine de fois", entre les mois d'août et de décembre 2018, par l'ancien employé de l'Elysée, il a ensuite délivré une autre information "permettant d'éclairer la personnalité" d'Alexandre Benalla. Une anecdote qui concerne l'obtention d'un passeport - de service - cette fois. 

Lire aussi

Un "faux document"

L'ancien garde du corps aurait en effet fait la demande de ce second passeport de service auprès du ministère de l'Intérieur, au moyen "d'une note dactylographiée à en-tête du chef de cabinet, non signée de façon manuscrite". Le passeport a bel et bien été accordé, néanmoins, dans le cadre des récentes enquêtes diligentées à l'encontre d'Alexandre Benalla, les services ont récemment soupçonné "une falsification". Le procureur de la République de Paris vient d'être saisi, au titre de l'article 40. 

Visiblement en colère, Patrick Strzoda ponctue sa révélation d'une sentence aux accents irrévocables : "On est face à un monsieur qui visiblement utilise fréquemment des faux pour obtenir des documents officiels." Avant de nuancer : "Je n'ai pas dit que c'était un menteur (...) Ce dont je suis sûr, c'est que le document pour obtenir son second passeport de service est un faux."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter