Algérie : l'inauguration d'une usine Renault par Fabius et Macron indigne le FN

Politique

POLITIQUE - La présidente du Front national estime que le déplacement des deux poids lourds du gouvernement en Algérie prouve "que les ministres font la promotion" des délocalisations.

L'évènement valait bien la présence de deux ministres. Laurent Fabius (Affaires étrangères) et Emmanuel Macron (Economie) sont en Algérie, lundi, pour inaugurer la nouvelle usine Renault d'Oran. Sur Twitter, le patron de Bercy se félicite depuis dimanche de l'ouverture de ce nouveau site de la marque au losange.

Mais Marine Le Pen ne partage pas l'enthousiasme du gouvernement français. Dans un communiqué, la présidente du Front national fait part, lundi, de son indignation. Pour la députée européenne, cette inauguration "apparaît comme une provocation particulièrement indécente".

"Qu'une usine Renault se crée en Algérie, pourquoi pas, mais que des ministres français viennent célébrer cet événement au moment où nos propres usines françaises ferment et les délocalisations s'accélèrent, c'est tout bonnement insultant pour les travailleurs français", écrit Marine Le Pen tandis que de nombreux internautes proches du FN interpellent Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux.

De son côté, l'entourage du ministre de l'Economie contacté par metronews présente cette usine comme "un symbole du partenariat industriel fort entre la France et l’Algérie puisque 30% de la valeur ajoutée produite et 40% des composants viennent de France. Cette usine est à la fois une bonne chose pour Renault et une bonne chose pour la France".

25.000 véhicules par an

Selon Le Monde, l'usine produira 25.000 voitures par an. 350 employés travailleront sur place, uniquement pour satisfaire le marché local. "Il s’agit d’une relocalisation en Algérie d’une production turque et roumaine", insiste le ministère de l'Economie.

Mais la présidente du Front national juge que "par expérience, une usine d'abord présentée comme dédiée à un marché étranger se transforme souvent quelques années plus tard en usine d'exportation vers la France".

Lire et commenter