Allocution d'Emmanuel Macron : l'ensemble du territoire passe en zone verte, ce qui change à partir de lundi

Allocution d'Emmanuel Macron : l'ensemble du territoire passe en zone verte, ce qui change à partir de lundi
Politique

DÉCONFINEMENT - Le chef de l’Etat a notamment annoncé lors son allocution du dimanche 14 juin un assouplissement des restrictions imposées aux habitants de l'Île-de-France, toujours soumis aux règles imposées dans les zones oranges depuis le 2 juin. La situation va donc se normaliser dès lundi.

Une semaine d'avance. Emmanuel Macron a achevé plus tôt que prévu le déconfinement en annonçant, dimanche, que toute la France, sauf la Guyane et Mayotte, passerait au "vert" dès lundi. Un retour à la normale anticipé qui était plébiscité au regard d'une situation sanitaire sous contrôle.  Tous les indicateurs montrent en effet que l’épidémie est maîtrisée. 

Même si "cela ne signifie pas que le virus a disparu", les conditions sont donc réunies pour aller de l'avant. En France métropolitaine, où elle était la dernière région encore classée en zone orange au 2 juin, l'Île-de-France passe désormais au vert sur la carte de déconfinement. Dès lors, les dernières restrictions en vigueur sont levées, sauf à Mayotte et en Guyane, "où le virus circule encore activement".

Découvrez ci-dessous ce que cette annonce change.

La réouverture des restaurants franciliens

Le passage de l'ensemble du territoire en zone verte "permettra notamment une reprise plus forte du travail et la réouverture des cafés et restaurants en Île-de-France", a souligné le chef de l'Etat lors de son allocution. Le placement de l’île-de-France en orange avait notamment désolé les restaurateurs de la région, déjà durement frappés par la période de confinement et qui ne pouvaient, depuis le 2 juin, qu'ouvrir leurs terrasses.

Dès ce lundi, donc, les salles intérieures de tous les bistrots et restaurants franciliens pourront désormais accueillir des clients... avec une semaine d'avance. Rappelons qu'en zone verte, un protocole sanitaire est toutefois toujours en vigueur, impliquant par exemple le port du masque obligatoire pour les clients dès qu'ils se déplacent dans l'établissement.

(Presque) tous les élèves à l'école le 22 juin !

Le déconfinement scolaire entrera dans sa troisième phase comme prévu. "Les crèches, les écoles, les collèges se prépareront à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normales", a indiqué Emmanuel Macron. 

Au cours de cette allocution, le chef de l'Etat n'a pas évoqué la situation des lycées qui, dans les départements déjà classés en zone verte au début de la 2e phase, avaient progressivement réouvert à compter du 2 juin. Cette décision a été prise en raison du calendrier scolaire, nous fait savoir l'Elysée : les lycées sont en effet, à cette date, fermés et en période d'examen.

En vidéo

Macron annonce la réouverture des écoles et des collèges le 22 juin

Quid des rassemblements ?

Sur ce point, Emmanuel Macron s'est montré ferme. "Il faudra continuer d'éviter au maximum les rassemblements, car nous savons qu'ils sont les principales occasions de propagation du virus. Ils resteront donc très encadrés", a-t-il martelé. Le président de la République l'a rappelé : "Il nous faudra pour longtemps encore vivre avec le virus, respecter les règles de distance physique". 

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Samedi, à la veille de cette allocution, le Conseil d'Etat avait déjà levé l'interdiction des rassemblements de plus de dix personnes, imposée dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, rétablissant ainsi la liberté de manifester, dans le respect des "mesures barrières".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent