Alstom : Le Pen pour un groupe français, un rachat "désolant" selon Copé

DirectLCI
La présidente du FN Marine Le Pen souhaite que le groupe industriel Alstom reste français, tandis que Jean-François Copé (UMP) estime de son côté que la situation de l’entreprise est avant tout "le résultat d’une politique économique qui n’est pas la bonne".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter