Anciens militaires, figures conservatrices, royaliste... Marion Maréchal présente l'équipe de l'ISSEP Lyon

DirectLCI
ÉDUCATION - Marion Maréchal a présenté vendredi sa nouvelle école de sciences politiques, qui ouvrira ses portes aux élèves à partir de la rentrée. L'ex-députée FN, directrice de l'Institut des Sciences Sociales Economiques & Politiques (ISSEP Lyon) a présenté le comité scientifique, composé de figures françaises et étrangères du conservatisme.

"Bienvenue sur le compte Twitter de l'ISSEP, l'Institut des Sciences Sociales Economiques & Politiques" avait-on lu sur le réseau social fin mai. C'est dorénavant officiel, l'ex-députée FN Marion Maréchal a lancé son projet d'école, dont elle a donné quelques détails vendredi, après une première présentation fin mai. 


L'établissement, dont elle assurera la direction générale, ouvrira ses portes à la rentrée prochaine, en septembre, dans le quartier de la Confluence, à Lyon. Si l'ISSEP veut à terme concurrencer les célèbres IEP (Institut d'études politiques), il affiche clairement ses valeurs, notamment "l'enracinement dans son identité culturelle".

Intellectuels et personnalités du monde ultraconservateur

La direction et l'équipe pédagogique donnent elle aussi le ton. Le conseil scientifique sera ainsi co-piloté par Patrick Louis et Jacques de Guillebon. Le premier est professeur d'économie et de géopolitique à l'Ecole de management de l'Université Lyon 3 et, par ailleurs, secrétaire général du Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers. Le second dirige la rédaction d'un jeune mensuel baptisé "L'incorrect", dans lequel on retrouve des articles engagés : "quitter 68", "100% conservateur", ou encore  l'homme occidental "présumé coupable".


On y retrouve également le Britannique Raheem Kassam, conseiller de Nigel Farage et ancien membre du Conservative Party passé à l'UKIP ou le philosophe Thibaud Collin, qui avait appelé à voter pour Marine le Pen au second tour de la présidentielle.

Alors que le corps professoral était en cours de recrutement courant juin, Marion Maréchal a ajouté à ce casting du comité scientifique le nom de Roger Chudeau, inspecteur général de l'enseignement honoraire, qui a pour particularité d'avoir travaillé dans les cabinets ministériels sous la droite, ainsi qu'au cabinet de l'ex-Premier ministre François Fillon, qu'il a soutenu lors de la campagne présidentielle. 


Elle a également mentionné le nom de Jean-Marie Faugère, ancien inspecteur général des Armées, qui avait notamment participé à une convention sur la Défense de l'ancienne UMP en novembre 2013. Le comité scientifique comprend aussi Yves-Marie Adeline de Boisbrunet, un écrivain et musicologue connu notamment pour avoir fondé et présidé en 2001 l'Alliance royal, un parti revendiquant le retour des royalistes sur la scène politique. En fait également partie Guillaume Drago, professeur de droit public à l'université d'Assas, qui avait pris position contre le mariage pour tous en 2013.

Fabrique de cadres

"L'objectif de l'institut est de former des décideurs économiques et politiques polyvalents et cultivés qui puissent mettre leurs ambitions au service de projets utiles à la société", précise l'ISSEP Lyon dans un communiqué. Quatre valeurs "essentielles" y sont mises en avant : "l'excellence, l'éthique dans l'exercice des responsabilités professionnelles, l'enracinement dans son identité culturelle et l'engagement au service des autres et de son pays", ajoute-t-il.


Les élèves pourront suivre au choix, un magistère sur deux ans ou de la formation continue. Les enseignements seront assurés par des universitaires et des acteurs de la société civile. La petite-fille de Jean-Marie Le Pen, qui souhaite désormais qu'on ne mentionne plus son appartenance à la famille Le Pen dans son nom, a choisi Lyon, fief de Gérard Collomb, où l'extrême droite réalise des scores inférieurs à la moyenne nationale mais où les milieux traditionalistes catholiques dont elle est proche sont très implantés.


Trop grand succès ou impréparation, le site de l'Institut n'était pas encore disponible en ligne. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter