Les transports en commun bientôt gratuits à Paris ? Anne Hidalgo "pose la question"

Les transports en commun bientôt gratuits à Paris ? Anne Hidalgo "pose la question"

DirectLCI
NAVIGO - Dans un communiqué publié lundi, la maire de Paris annonce vouloir réaliser une étude sur la gratuité des transports en commun pour les habitants de la capitale. Mais précise bien que l'instauration de cette mesure se fera seulement si un modèle économique viable est trouvé et que "rien ne dit aujourd'hui que cela est possible".

La maire de Paris a annoncé ce lundi qu’elle allait lancer "une étude sur la gratuité des transports en commun" pour les Parisiens. "J’ai décidé de charger trois de mes adjoints de conduire une vaste étude sur le sujet, qui associera des experts français et étrangers", a-t-elle annoncé dans un communiqué. 


Dans une interview aux Echos, l’édile a également expliqué que la "question de la gratuité des transports est une des clefs de la mobilité urbaine dans laquelle la place de la voiture polluante n’est plus centrale". 


Anne Hidalgo explique que dans cette étude "il faudra en particulier évaluer s’il existe un modèle économique viable : rien ne dit aujourd’hui que cela est possible". Mais selon elle, la question mérite "d’être posée, sans a priori et sans dogmatisme".

En vidéo

Les transports publics sont gratuits dans l'agglomération de Niort

Le passe Navigo gratuit pour environ 200.000 Parisiens

Cette annonce intervient alors que le Conseil de Paris doit voter cette semaine la gratuité du passe Navigo dans l’année pour les Parisiens de plus de 65 ans, sous conditions de ressources (jusqu’à 2200 euros de revenus pour une personne seule). 200.000 personnes pourraient être en mesure de bénéficier de cette gratuité. La mesure coûtera 12 millions d’euros à la Ville de Paris, qui versera cet argent à IDF Mobilités, en charge de la délivrance des passes de transport.


Selon la mairie de Paris qui cite Tallinn, en Estonie, où la gratuité est en place depuis 2003, "aucune agglomération de la taille de Paris n’a toutefois mis en place à ce jour un tel dispositif". Le gouvernement allemand a proposé en février la gratuité des transports en commun afin de réduire la pollution dans les villes, à l'origine formulée en réponse à une menace de poursuites de l'Union européenne sur la question du diesel, avant de préciser peu après qu'il n'y avait pas de projet concret ou de ville volontaire pour tester la mesure.


Christophe Najdovski, adjoint aux Transports, Jean-Louis Missika, en charge de développement économique, et Emmanuel Grégoire, adjoint aux finances, présenteront dans les prochaines semaines le calendrier et le cahier des charges de cette étude, à laquelle seront associées les groupes politiques du Conseil de Paris, majorité et opposition, a précisé la mairie de Paris.

Valérie Pécresse dubitative

La présidente de la région Ile-de-France et présidente des transports d'Ile-de-France Valérie Pécresse, a réagi à cette annonce sur Radio Classique. Selon elle, la vente des tickets de métro rapporte 3 milliards d'euros et la région a besoin de cette source de revenu "pour moderniser les transports". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter