Appel contre les violences sexuelles : pour Ségolène Royal, "il est temps de lever la loi du silence"

HARCÈLEMENT - L'ancienne ministre Ségolène Royal a apporté son soutien dimanche à l'appel d'une centaine de femmes qui demandent à Emmanuel Macron un "plan d'urgence" contre les violences sexuelles. Au Grand Jury LCI-Le Figaro-RTL, elle a dénoncé "l'inertie" des pouvoirs publics.

Ségolène Royal soutient sans réserve la mobilisation internationale contre les agressions et le harcèlement sexuel. Dimanche, invitée du Grand Jury LCI-Le Figaro-RTL, l'ancienne ministre de l'Environnement a apporté son soutien à l'appel lancé dans le JDD par une centaine de femmes qui demandent à Emmanuel Macron d'engager un plan d'urgence contre les violences sexuelles. 


"Bien sûr que je pourrais signer cet appel", a répondu Ségolène Royal, précisant plus tard qu'elle signerait la pétition dans la journée. "Il est temps de lever la loi du silence." 

"Inertie" au gouvernement

L'actuelle ambassadrice "chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique" estime que l'appel de ces personnalités est "bienvenu parce que ce sujet doit être traité au plus haut niveau". Car, selon Ségolène Royal, "il y a une certaine inertie" de la part des autorités et "les propositions opérationnelles" formulées dans la pétition "sont excellentes". 


L'enjeu, s'inquiète l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle de 2007, "est d'empêcher un reflux sur ces sujets". "Ma crainte est qu'après l'émotion" suscitée depuis l'affaire Harvey Weinstein aux Etats-Unis, "les choses retombent". "Il n'y a eu aucune sanction, aucune incarcération" depuis que ces affaires ont éclaté, remarque l'ex-ministre. "Des décisions très rapides peuvent être prises." Ségolène Royal estime qu'il faut prioritairement mettre en place "un processus d'éducation zéro tolérance" à l'égard des violences sexuelles, et une "exemplarité de la sanction". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

#BalanceTonPorc, le hashtag qui réveille les consciences contre le harcèlement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter