Après l'affaire Benalla, Macron lance la réorganisation de l’Élysée

Politique
RÉORGANISATION - L’Élysée va s’attacher les services d’un nouveau directeur général des services. De son côté, Bruno Roger-Petit va perdre sa fonction de porte-parole.

Un peu moins de deux mois après le déclenchement de l’affaire Benalla, l’Élysée entame sa réorganisation. L'actuel directeur général adjoint de Pôle emploi, Jérôme Rivoisy, va être nommé dans les prochains jours directeur général des services de l'Elysée. Cet énarque est issu de la promotion Senghor, la même que celle d’Emmanuel Macron. Passé notamment par le tribunal administratif de Paris et l'Inspection des finances avant de rejoindre Pôle emploi, il devrait prendre ses nouvelles fonctions la semaine prochaine, selon Le Monde


Sa nomination officielle "marquera la première étape de la réorganisation des services de l'Elysée, en préparation depuis plusieurs mois mais accélérée à la suite de l'affaire Benalla", indique ce lundi le quotidien. En juillet, Emmanuel Macron a reconnu des "dysfonctionnements" mis en lumière par l'épisode Benalla, du nom de cet ex-chargé de mission filmé en train de frapper des manifestants lors d’une manifestation le 1er mai à Paris.

Selon nos informations, l’actuel conseiller et plume du président, Sylvain Fort, va quant à lui prendre en charge le pôle communication de l’Élysée et sera assisté par Sibeth Ndiaye, l’actuel conseillère presse et communication du chef de l’État. A noter enfin que Bruno Roger-Petit n’assurera plus sa mission de porte-parole de l’Élysée, fonction qui disparaît. L'ancien journaliste-chroniqueur ne quitte pas pour autant le château puisqu’il devrait rester conseiller d'Emmanuel Macron.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter