Après avoir quitté les équipes d'Emmanuel Macron, la journaliste Laurence Haïm rejoint un ancien stratège d'Obama

Politique
DirectLCI
USA, USA - Après avoir annoncé le 12 juillet sur Twitter qu'elle quittait le mouvement REM et la politique, l'ancienne journaliste Laurence Haïm va retourner aux États-Unis pour enseigner.

Après une année mouvementée où elle a quitté le journalisme pour rejoindre l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron, Laurence Haïm, l’ancienne correspondante de Canal + et iTÉLÉ aux États-Unis, va à nouveau changer de métier. Elle vient d’être recrutée pour rejoindre l’Institut d’études politiques à la prestigieuse université de Chicago dirigée par David Axelrod, l’ancien conseiller et stratégiste de Barack Obama, selon nos confrères du Parisien.

Une pratique commune aux États-Unis

Elle a confirmé sur son compte Twitter l’information en remerciant David Axelrod de lui proposer pour "quelques mois une nouvelle aventure à Chicago".

Depuis son départ de la Maison Blanche, David Axelrod offre des "piges" de professeur, communément appelées aux États-Unis des "guest lecturer", à d’anciens membres des administrations précédentes ou des journalistes. Ces postes ont souvent un double intérêt pour les professeurs mais aussi pour les élèves. Ils permettent aux néo-professeurs de maintenir ou d’agrandir leur réseau et aux élèves de comprendre la science politique avec un point de vue différent. 


Tous les semestres de célèbres "guest lecturer" sont invités à l’université de Chicago. Il y a quelques semaines, l’ancien directeur de la CIA John Brennan ou encore Anthony Blinken, l’ancien conseiller national à la Sécurité de Barack Obama avaient été conviés.

Des cours à l’automne

Selon Le Parisien, Laurence Haïm devrait vivre quelques mois à Chicago pour le semestre d’automne. Elle enseignera dans la même session qu’une journaliste vedette du Washington Post, un conseiller républicain de la campagne du sénateur Ted Cruz et Kathleen Sebelius, l'ancienne ministre de la Santé du président Obama et gouverneur du Kansas.


Au moment de l’engager, David Axelrod aka "Ax le marteau" (le surnom que lui a donné Barack Obama) aurait dit à Laurence Haïm : "ça vous donnera du temps pour réfléchir à la prochaine étape". 


Selon les informations du Parisien, l’ancienne journaliste aurait aussi reçu des propositions pour travailler pour une grande chaîne américaine ou pour réaliser des documentaires pour une société de production.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter