Après l'affaire du "matheux", Mélenchon et Villani se retrouvent à l'Assemblée

Après l'affaire du "matheux", Mélenchon et Villani se retrouvent à l'Assemblée

DirectLCI
FIN DU DÉBAT - Une semaine après les propos de Jean-Luc Mélenchon (FI) à propos du député Cédric Villani (REM), qu'il a qualifié de "matheux" ne connaissant rien à un contrat de travail, les deux hommes se sont croisés mardi à l'Assemblée nationale pour un "petit débriefing".

"J'ai vu le matheux, là. Je vais lui expliquer ce qu'est un contrat de travail, il va tomber par terre". C'est ce que disait le 20 juin dernier Jean-Luc Mélenchon pour parler du mathématicien et nouveau député de l'Essonne Cédric Villani. Piqué à vif, ce dernier n'avait pas tardé à lui répondre su Twitter, non sans une pointe d'humour : "Directeur de l'IHP, j'en ai vu des contrats de travail... mais c'est toujours un plaisir de recevoir des cours particuliers !". 


Des propos qui auraient pu alimenter une querelle entre les deux hommes une semaine plus tard à l'Assemblée. Mais, selon Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire, il n'en est rien. Ce dernier a posté ce mardi sur Twitter une photo des deux hommes tout sourire accompagnée de la légende : "Petit débriefing (plutôt sympa d'ailleurs) entre @VillaniCedric et @JLMelenchon pour clore l'affaire dite du 'matheux' ;)".

Petit échange impromptuMatthieu Orphelin, député REM

En vidéo

Cédric Villani, baptême du feu clean

Contacté par LCI, le député à l'origine du post confirme la tenue d'un "petit échange impromptu" entre les deux hommes ce mardi mid à l'Assemblée, évoquant une discussion "sympathique". "Ils sont bien sûr revenus sur la séquence du 'matheux', c'était même le sujet de discussion", ajoute-t-il sans vouloir en dire plus sur ce qu'il estime être une "conversation privée".


 La réponse de Cédric Villani à Jean-Luc Mélenchon a connu un certain succès avec plus de 16.000 retweets et 22.2286 "j'aime". Si beaucoup d'entre eux ont soutenu le mathématicien, d'autres ont dénoncé une polémique montée de toutes pièces par les journalistes. C'est le cas de Manuel Bompard, ancien directeur de campagne du député de la France Insoumise pour qui il s'agit d'une "polémique de journaleux".

Plus d'articles

Sur le même sujet