Arnaud Montebourg annonce sa participation à la primaire du PS

PRESIDENTIELLE - Arnaud Montebourg, l'ancien ministre de François Hollande, a annoncé ce dimanche sur TF1 sa participation à la primaire initiée par le PS. Il a défendu un programme politique prônant "le Made in France" avec 80% des marchés publics en France pour les PME.

Il avait laissé planer le suspens depuis son entrée en campagne à Frangy-en-Bresse le 21 août. Arnaud Montebourg a enfin dévoilé ses intentions ce dimanche sur TF1 : il va bien participer à la primaire initiée par le PS qui se déroulera les 22 et 29 janvier 2017.


 "J'ai décidé d'inscrire ma candidature à l'élection présidentielle de 2017 dans le cadre des primaires de la gauche", a-t-il déclaré, précisant qu'il se rangerait au résultat du vote, quel qu'il soit, même si c'est François Hollande qui l'emporte. "Je crois que dès lors qu'on accepte une primaire, on en accepte toutes les règles. Une chose est sûre c'est que j'en accepterai le résultat et ne me présenterai pas et ne serai pas agent de division mais plutôt de rassemblement", a assuré le candidat.

Arnaud Montebourg a aussitôt rappelé ses divergences avec le président de la République. "Je suis resté fidèle au serment du discours du Bourget. Je suis resté fidèle aussi aux ouvriers de Florange. Je suis aussi l'un de ceux qui a combattu la politique d'austérité fiscale, qui a causé beaucoup de dégâts dans le pouvoir d'achat de nos compatriotes les plus modestes", a-t-il souligné.


Au cours de cette courte interview, l'ancien ministre du redressement productif a rappelé quelques-une de ses propositions: un grand programme politique qui "permettra un redécollage économique et mettra fin à l'austérité". Un programme qui prônera le "'Made in France', avec 80% des marchés publics en France pour les PME".

Arnaud Montebourg, le 4ème candidat en lice du PS

La sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann, le militant socialiste Gérard Filoche et l'ex-ministre de l'Education nationale Benoît Hamon, issus de la gauche du PS comme Arnaud Montebourg, sont d'ores et déjà candidats. Le PRG devrait faire connaître sa décision sur une éventuelle participation en décembre.


Quant à François Hollande, ses proches ne doutent pas qu'il sera candidat, comme l'a encore répété ce dimanche la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem.

Primaires de la gauche : le mode d'emploi

En vidéo

PRIMAIRE DE LA GAUCHE MODE D'EMPLOI

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter