Assassinat du Père Hamel : l'opposition critique un "échec" dans le suivi judiciaire

DirectLCI
Trois jours après l'assassinat du Père Jacques Hamel, 86 ans, égorgé lors d'une prise d'otages dans son église près de Rouen revendiquée par l'organisation jihadiste État islamique, une faille dans l'enquête agite le débat politique. L'un des assaillants était sous bracelet électronique : un "échec" pour Manuel Valls et l'occasion pour l'opposition d'accuser directement le gouvernement. La sécurité est devenue un sujet central pour les élections présidentielles 2016.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter