Attaque à Orly : Bernard Cazeneuve condamne "l'outrance" de Marine Le Pen

Attaque à Orly : Bernard Cazeneuve condamne "l'outrance" de Marine Le Pen

CLASH - Après l'attaque à l'aéroport d'Orly ce samedi, Marine Le Pen a violemment attaqué le gouvernement "dépassé, ahuri, tétanisé comme un lapin pris dans les feux d'une voiture". Son patron, Bernard Cazeneuve a sèchement répliqué.

L'attaque à l'aéroport d'Orly, perpétrée par un homme de 39 ans finalement abattu par les forces de Sentinelle ce samedi, a offert un nouvel épisode de tensions politiques, entre le Front national et le gouvernement. En réunion publique à Metz dans l'après-midi, la favorite du premier tour à la présidentielle Marine Le Pen s'en est violemment pris au gouvernement. 

"Notre gouvernement est dépassé, ahuri, tétanisé comme un lapin pris dans les feux d'une voiture", s'est-elle écriée. Et la candidate d'extrême-droite de fustiger la politique de l'exécutif en matière de sécurité, pointant du doigt "la lâcheté de toute la classe politique" et s'auto-proclamant comme la "seule" à "oser aborder ces questions qui fâchent". Marine Le Pen prenait ainsi l'exemple d'un "fiché S" qui avait égorgé son père et son frère "en toute impunité" et au "multirécidiviste" qui a été abattu à Orly.

Toute l'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Lire aussi

"Il est inacceptable que le débat public soit ainsi abaissé"

Des propos qui n'ont pas du tout plu au Premier ministre Bernard Cazeneuve, lequel a fustigé plus tard dans la journée, auprès de l'AFP, "l'outrance" de la présidente du Front national, l'appelant à faire preuve de "dignité". "Il est inacceptable, en matière de lutte contre le terrorisme, que le débat public soit ainsi abaissé pour fracturer notre pays", a-t-il poursuivi.

Et le chef du gouvernement de pointer les contradictions du Front national qui n'a pas "voté les lois antiterroristes présentées par [son] gouvernement pour protéger les Français". Marion-Maréchel Le Pen et Gilbert Collard s'étaient notamment abstenus, lors de la prorogation de l'état d'urgence, en décembre 2016.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 cas ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter