Attaque à Tunis : "Interrogation quant à un troisième mort français", selon François Hollande

Politique

Le président François Hollande a indiqué jeudi qu'il y avait une "interrogation" sur un possible troisième mort français dans l'attaque du musée Bardo à Tunis. L'Élysée avait annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi que deux Français figuraient parmi les touristes tués mercredi dans l'attaque et que sept Français sont blessés, dont un reste dans un état grave.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter