Attaque au couteau à Paris : pourquoi Emmanuel Macron est-il resté au fort de Brégançon ?

Politique
COMMUNICATION POLITIQUE - En week-end dans le Var le soir de l'attaque au couteau dans le 2e arrondissement, le président de la République a choisi de communiquer sur l'événement via Twitter et de ne pas précipiter son retour dans la capitale.

Pas de communiqué de l'Elysée, pas davantage de prise de parole télévisée. C'est sur Twitter, depuis son lieu de villégiature, au fort de Brégançon (Var), où il était en week-end depuis le 10 mai, qu'Emmanuel Macron a réagi à l’attaque au couteau, survenue dans la soirée du samedi 12 mai à Paris. "Toutes mes pensées vont aux victimes et aux blessés de l’attaque au couteau perpétrée ce soir à Paris, ainsi qu’à leurs proches", a-t-il écrit, déplorant que "la France paye une nouvelle fois le prix du sang mais ne cède pas un pouce aux ennemis de la liberté".

Edouard Philippe et Gérard Collomb en première ligne

Emmanuel Macron a décidé de rester à Brégançon, laissant son Premier ministre et son ministre de l’Intérieur, qui se sont tous les deux rendus sur le terrain dans la nuit de samedi à dimanche, en première ligne. L’Elysée a expliqué à LCI que le Président s'était "tenu informé au fur et à mesure des événements" samedi soir, et que ce dimanche matin, il continuait de "suivre l’évolution de l’enquête qui est maintenant entre les mains du procureur François Molins". Une manière pour lui de donner l'image d'un Président qui ne cède pas à la précipitation ou à la panique, et dont les terroristes ne dictent pas l'agenda.


On ne sait pas encore quand le chef de l’Etat et son épouse quitteront le fort pour rentrer à Paris. Aucun horaire précis de départ n’avait été communiqué à l’arrivée du couple dans le Var.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attaque au couteau à Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter