Attaque de "Charlie Hebdo" : Hollande condamne un "attentat terroriste"

Attaque de "Charlie Hebdo" : Hollande condamne un "attentat terroriste"

FAIT DIVERS – Le chef de l'Etat s'est rapidement rendu au siège de l'hebdomadaire satirique, ce mercredi, après l'attaque meurtrière qui a fait au moins 12 morts. Et a dénoncé un acte "d'une exceptionnelle barbarie".

Peu après l'attaque du siège parisien de Charlie Hebdo, ce mercredi, et qui a fait au moins 12 morts selon un premier bilan diffusé à 13 h15, le président de la République s'est rendu sur place. 

Face à une nuée de caméras et de micros, François Hollande a dénoncé un acte "d'une exceptionnelle barbarie" et a condamné un "attentat terroriste (...) un acte contre un journal, c'est-à-dire l'expression de la liberté, contre des journalistes qui avaient toujours voulu montrer qu'ils pouvaient agir en France pour défendre leurs idées (...) contre des policiers, qui étaient là pour les protéger", a ajouté le chef de l'Etat.

"Plusieurs attentats déjoués ces dernières semaines"

"Nous sommes dans un moment extrêmement difficile ; plusieurs attentats terroristes ont été déjoués ces dernières semaines", a également précisé François Hollande, qui a ajouté que tout serait mis en œuvre pour retrouver les auteurs de cette tuerie et qu'ils soient "condamnés".

Réunion interministérielle à 14 heures à l'Elysée

Une réunion interministérielle est prévue à l'Elysée, à 14 heures, comme l'a confirmé François Hollande. Elle rassemblera "ministres et responsables directement concernés par la protection que nous devons assurer à tous les lieux où de mêmes actes pourraient être renouvelés par de mêmes barbares". Peu après l'attaque, Manuel Valls a relevé le niveau du plan Vigipirate à "alerte attentats" en Ile-de-France .

LIRE AUSSI
>> EN DIRECT : Charlie Hebdo attaqué

>>  Attaque contre Charlie Hebdo : qu'est-ce que l'alerte attentat du plan Vigipirate ?
>> Tuerie à Charlie Hebdo : la classe politique horrifiée
>> Attentat contre Charlie Hebdo : un journal souvent pris pour cible
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

EN DIRECT - Covid-19 : l'Ordre des médecins pour un "accompagnement" plutôt qu'un isolement des malades

Le journaliste Rémy Buisine a-t-il vraiment refusé de répondre à l'IGPN?

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Lire et commenter