"C'est la France qui est attaquée" : Emmanuel Macron dénonce l'"attaque terroriste islamiste" de Nice

"C'est la France qui est attaquée" : Emmanuel Macron dénonce l'"attaque terroriste islamiste" de Nice

TERRORISME - Après l'attaque qui a fait trois morts à Nice ce jeudi, Emmanuel Macron a estimé que la France avait été "très clairement" visée. Il a également assuré les catholiques du "soutien de la nation toute entière".

"Très clairement c’est la France qui est attaquée." Depuis Nice, Emmanuel Macron a dénoncé "une attaque terroriste islamiste" quelques heures après l'attaque au couteau a fait trois morts dans la basilique Notre-Dame. Quatre ans après l'assassinat du père Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray, "c'est une nouvelle fois les catholiques qui sont attaqués dans notre pays, menacés, avant les fêtes de la Toussaint", a estimé le chef de l'État. 

"Je veux ici dire le soutien de la nation toute entière aux catholiques de France et d’ailleurs", a-t-il déclaré. "La nation toute entière se tient à leurs côtés et se tiendra pour que leur religion puisse continuer de s’exercer librement dans notre pays."

Toute l'info sur

L'attaque meurtrière à la basilique Notre-Dame de Nice

4000 militaires supplémentaires mobilisés

"Si nous sommes attaqués une fois encore, c’est pour les valeurs qui sont les nôtres, pour notre goût de la liberté, pour cette possibilité sur notre sol de croire librement et de ne céder à aucun esprit de terreur. Et je le dis avec beaucoup de clarté une fois encore aujourd'hui : nous ne cèderons rien", a poursuivi Emmanuel Macron. 

Lire aussi

Alors que dans la matinée le Premier ministre avait indiqué relever le plan Vigipirate au niveau "urgence attentat", le Président a "décidé que nos militaires seront dans les prochaines heures davantage mobilisés, et nous passerons la mobilisation dans le cadre de l’opération Sentinelle de 3000 à 7000 militaires sur notre sol". 

"Nous nous mettrons ainsi en situation de protéger tous les lieux de culte, en particulier les égalises pour que la Toussaint puisse se dérouler. Nous protègerons aussi nos écoles pour la rentrée qui vient." De nouvelles mesures seront prises ce vendredi lors d'un Conseil de défense et de sécurité nationale. 

Enfin, après avoir adressé un message aux "Niçoises" et "Niçois si durement éprouvés par la folie terroriste", Emmanuel Macron a appelé à "l'unité de tous". "En France il n’y a qu’une communauté, c’est la communauté nationale. Et je veux dire à tous nos concitoyens, quelle que soit leur religion, (…) que nous devons dans ces moments nous unir et ne rien céder à l’esprit de division."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Mort de VGE : sur LCI, Jean-Pierre Raffarin salue "un architecte de la politique

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - Covid 19 : le confinement prolongé jusqu'au 14 décembre en Grèce

Valéry Giscard d'Estaing est décédé "des suites du Covid-19"

Bruxelles : quand la police tombe nez à nez avec un eurodéputé hongrois dans une fête libertine clandestine

Lire et commenter