Attentat de Nice : "Nous devons élever le débat" alors que "les populismes rôdent"

DirectLCI
Cinq jours après l'attentat de Nice, Manuel Valls a mis en garde les députés, notamment de droite, contre les "divisions" car "les populismes rôdent". "Ceux qui promettent qu'on peut tout régler d'un coup de baguette magique mentent aux Français", a-t-il ajouté.

Plus d'articles

Lire et commenter