Au lieu de gaspiller de l'argent, "on pourrait sauver Alstom" selon le député Pascal Cherki

Politique
DirectLCI
Pascal Cherki, député PS de Paris fait partie des abstentionnistes du vote sur le programme de stabilité du Premier ministre. Selon lui, on ne peut réduire les déficits en période de faible croissance.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter