Au PS, les militants se font la malle

Politique

MILITANTS - Selon Europe 1, le Parti socialiste enregistrerait cette année une chute record des adhésions, avec à la clé de lourdes pertes financières.

Au PS, les casseroles commencent à coûter cher. Les députés frondeurs, le remaniement gouvernemental, l'affaire Thomas Thévenoud, l'impopularité de François Hollande et les échecs électoraux ont des conséquences qui vont bien au-delà de la seule politique. Selon des informations du Lab - Europe 1 , le parti enregistrerait une baisse historique des adhésions depuis le début de l'année.

EN SAVOIR +
>>
Face au gouvernement, les frondeurs comptent leurs troupes
>>
Le casse-tête du remaniement gouvernemental
>>
Retrouvez toutes nos informations sur Thomas Thévenoud

En Gironde, la moitié des 4000 adhérents n'auraient pas renouvelé leur cotisation. La fédération du Nord, l'une des plus importantes de France, aurait également perdu un millier de militants sur les 9000 qu'elle comptait l'an dernier. Et le scénario semble se répéter dans toute la France.

800.000 euros manquent à l'appel

Au-delà des conséquences sur la vie du parti, l'effondrement des adhésions a des conséquences financières manifestes. Le budget prévisionnel du PS pour 2014 tablait sur 1,3 million d'euros de recettes provenant des cotisations à fin juillet. Mais la réalité est très loin de ces estimations : sur les sept premiers mois de l'année, ce sont à peine 530.000 euros qui sont rentrés dans les caisses du parti, soit une chute de 60% des recettes.

Lire et commenter