Au Vatican, Hollande veut se refaire une sainteté

Au Vatican, Hollande veut se refaire une sainteté

DirectLCI
RELIGION - François Hollande se rend pour la première fois au Vatican vendredi. Alors que plusieurs réformes du gouvernement ont fâché les milieux catholiques, son audience privée avec le pape prend des allures d'opération réconciliation.

François Hollande et le pape François se rencontrent le jour de la saint... François. Pas sûr, toutefois, que l'ambiance soit à la fête. Car le Président français n'est pas "en odeur de sainteté" au moment de franchir pour la première fois les portes du Vatican. Un an après les grandes manifestations contre le mariage gay, les catholiques viennent à nouveau de défiler en nombre contre la "banalisation" de l'avortement , lors d'une "Marche pour la Vie" à laquelle le souverain pontife a apporté son soutien le week-end dernier. Déjà, une autre grande bataille se profile autour du projet de loi sur la fin de vie annoncé pour 2014. Ces derniers jours, une pétition a d'ailleurs circulé dans les milieux catholiques pour "alerter" le Saint-Père de la politique française hostile, selon les signataires, aux positions fondamentales des chrétiens.

"Notre déception vient de ce que des réformes sont engagées au forceps, sur des majorités idéologiques très courtes, explique à metronews Monseigneur Bernard Podvin, le porte-parole des évêques de France. Prenez la question de la fin de vie : on annonce une consultation des autorités religieuses, mais aura-t-elle lieu en profondeur ?"

"Aussi cordial que franc"

Les questions internationales, le conflit syrien en tête, devraient occuper l'essentiel du tête à tête privé de 30 minutes entre François le jésuite et François le laïque. Mais "le sociétal, au moins la fin de vie, sera présent, assure Mgr Podvin. Je vois mal le pape, aussi cordial que franc, ne pas évoquer sa préoccupation. Et je vois mal le Président Hollande ne pas le consulter sur ce dossier douloureux".

Ses déboires conjugaux parasiteront-ils le déplacement ? Les médias italiens n'y manqueront pas d'y faire allusion, même si Valérie Trierweiler, non mariée au chef de l'Etat, n'aurait de toute façon pas été du voyage. Les catholiques, eux, ne sont "pas insensibles" au récit des frasques élyséennes, car ils sont attentifs à "la cohérence entre une vie privée sereine et une vie publique riche", juge Mgr Podvin. Mais le pape n'abordera "évidemment" pas la question puisqu'il "ne s'agit pas d'un entretien spirituel".

Ce voyage au Vatican, où François Hollande sera accompagné de Nicolas Hulot ou du prêtre pris en otage au Cameroun, le père Georges Vandenbeusch - en 2007, Nicolas Sarkozy avait rencontré Benoît XVI avec... Jean-Marie Bigard -, aura donc des allures d'opération réconciliation avec l'électorat catholique. Il s'agit de leur envoyer "un message fort de dialogue et d'attention", selon l'Elysée. Au passage, des photos avec ce pape de la simplicité ne pourront pas faire de mal à la cote de popularité du Président qui se voulait "normal".
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter