Jeunes Républicains : des soupçons de fraude entachent l'élection du nouveau président

Jeunes Républicains : des soupçons de fraude entachent l'élection du nouveau président

Politique
DirectLCI
POLITIQUE - Environ 5000 membres de LR âgés de moins de 30 ans doivent départager ce week-end Aurane Reihanian, le poulain de Laurent Wauquiez, et Charles-Henri Alloncle. Ce dernier accuse son rival de tentative de fraude.

Election mouvementée pour la présidence des Jeunes Républicains. Le scrutin, qui se déroule jusqu’à ce samedi à 18h00, est ouvert aux 5000 adhérents de LR de moins de 30 ans. Il doit départager Aurane Reihanian, le poulain de Laurent Wauquiez, et Charles-Henri Alloncle, l’ex-président des jeunes sarkozystes. Seulement voilà : ce dernier accuse son rival de tentative de fraude.


Selon le JDD, qui s’est procuré un enregistrement sonore, Aurane Reihanian a discuté avec un de ses partisans sur la meilleure façon de récupérer les codes personnels de jeunes adhérents LR. Des codes nécessaires pour voter à cette élection. 

"Les propos rapportés dans cet enregistrement sont isolés"

"Aurane Reihanian explique aujourd'hui comment il va truquer l’élection des Jeunes Républicains", s’est insurgé dans un communiqué Charles-Henri Alloncle. Celui-ci a saisi la Haute autorité de LR chargée de superviser le scrutin. Aurane Reihanian a publié un communiqué samedi après-midi, dans lequel il précise que "les propos rapportés dans cet enregistrement sont isolés et sortis de leur contexte, sur une conversation qui en a duré une heure. Propos enregistré à notre insu par je ne sais quel dispositif caché."


Aurane Reihanian, 24 ans, est un proche de Laurent Wauquiez puisqu’il travaille à mi-temps au cabinet du président de la région Auvergne-Rhônes-Alpes. Il avait été au centre d’une polémique en début d’année, après avoir estimé dans Libération que les enfants nés grâce à la procréation médicale assistée (PMA) "ne devraient même pas exister". Charles-Henri Alloncle, 24 ans, travaille pour sa part dans le conseil aux jeunes entrepreneurs.


Interrogé par le JDD, Henri de Beauregard, responsable de la Haute autorité des Républicains qui supervise le scrutin, confirme avoir été saisi samedi par les équipes d'Alloncle. Et de rappeler que cette même Haute Autorité devra attendre la fin de l’élection pour éventuellement intervenir, si un recours est présenté par un candidat.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter