Autant de femmes que d'hommes en prison : la nouvelle provocation du député Jacques Bompard

Autant de femmes que d'hommes en prison : la nouvelle provocation du député Jacques Bompard

DirectLCI
PARITE – Le maire d'Orange Jacques Bompard se moque de la politique de parité hommes-femmes du gouvernement dans une question adressée à la ministre du Droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem, où il dénonce le non respect de la parité en prison.

Jacques Bompard a une obsession : se moquer de la politique de parité hommes-femmes du gouvernement. Et pour cela, le député-maire de la Ligue du Sud , un parti proche du Front national, à Orange, n'hésite pas à multiplier les provocations, en particulier à l'encontre de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

En pleine campagne pour sa réélection, le maire d'Orange récidive. Dans une question écrite à l'attention de la ministre, publiée ce jeudi 11 mars , Jacques Bompard l'interpelle, en toute mauvaise foi, sur un cas flagrant de "non-respect du principe de parité et d'égalité femmes-hommes dans la politique d'incarcération".

Des provocations en série

Le problème ? "Selon les statistiques du 1er février 2014, les établissements pénitentiaires accueilleraient 65 606 hommes, tandis qu'il n'y aurait que 2 214 femmes. Une telle inégalité femmes-hommes est inacceptable", ironise-t-il, avant de réclamer des comptes à la ministre. Un appel qui devrait rester lettre morte, Najat Vallaud-Belkacem ne goûtant assurément pas l’humour du député de droite.

Il faut dire que ce dernier n'en est pas à son coup d'essai. Le Lab rappelle ainsi que l'élu avait déjà utilisé le même procédé pour s'opposer au projet de loi sur l'égalité femmes-hommes arrivé à l'Assemblée, fin janvier. Dans un amendement, il avait ainsi proposé d'autoriser les hommes à avorter pour respecter ce "principe d'égalité femme-homme". Sur un autre thème, lors du débat sur le mariage pour tous, l'élu avait également proposé par un amendement d'ouvrir le mariage "à plusieurs personnes". Reste à savoir si les habitants d'Orange apprécient la façon dont leur élu s’acquitte de sa mission parlementaire.

Plus d'articles