Avec le 49-3, Valls se félicite d'avoir "sifflé la fin de la récréation"

Avec le 49-3, Valls se félicite d'avoir "sifflé la fin de la récréation"

MATIGNON - En marge de célébrations du Nouvel an chinois à Paris, le Premier ministre est revenu ce dimanche sur l'utilisation du 49-3 pour faire passer la loi Macron face aux frondeurs socialistes. Et d'appeler à nouveau à "être sérieux, avec le sens de l'intérêt général".

Fini la récré ! Si elle lui a été soufflée par un journaliste qui l'interrogeait, ce dimanche en marge de célébrations du Nouvel an chinois à Paris, Manuel Valls a repris l'expression à son compte. Questionné sur le fait de savoir si le président François Hollande avait "sifflé la fin de récréation" samedi, en lançant un avertissement aux députés socialistes lors de sa visite au Salon de l'agriculture, le Premier ministre a répondu : "J'avais l'impression qu'on avait déjà sifflé d'une certaine manière, pour reprendre votre expression un peu scolaire, la fin de la récréation cette semaine".

Une référence à l'utilisation qu'il a faite, mardi, de l'article 49-3 de la Constitution pour faire passer en force le projet de loi Macron, menacé par les frondeurs socialistes. La séquence s'est terminée jeudi par le rejet de la motion de censure déposée par l'UMP contre le gouvernement (que les frondeurs n'ont pas votée).

EN SAVOIR + >> Les cotes de popularité de Valls et Hollande renouent avec le déclin

"Etre sérieux et se comporter comme il le faut"

Toute la semaine, déjà, le Premier ministre avait assumé à plusieurs reprises son acte "d'autorité". Dès mardi soir, au 20 heures de TF1 , il avait déclaré ne pas vouloir "perdre du temps avec ceux qui ont d'autres objectifs que les problèmes des Français". Et avait dénoncé le lendemain cette conjugaison, face à la loi Macron : "Immobilisme, conservatisme, irresponsabilité, infantilisme".

"Le président de la République l'a dit avec des mots très justes hier : dans le moment que nous connaissons, face aux menaces, la montée aussi de l'extrême droite, aux défis considérables pour notre pays, notamment sur le plan économique, il faut regarder le monde tel qu'il est, être sérieux et se comporter comme il le faut, c'est-à-dire avec le sens de l'intérêt général, le sens de l'Etat et avec la volonté de rassembler", a-t-il encore développé dimanche. "C'est évidemment également mon état d'esprit".

LIRE AUSSI

>> Le 49-3 dégainé, une motion de censure rejetée et à la fin, tout le monde gagne
>> Taxés de "soi-disant députés", les frondeurs évoquent une démission de Valls

Samedi, lors de sa visite au Salon de l'agriculture, François Hollande avait également appelé la majorité gouvernementale à la "responsabilité" et à la "lucidité", mettant en garde contre un risque de "défiance" "si les parlementaires ne font pas ce que veut le pays". "Il faut entendre ce que demandent les Français. Qu'est-ce qu'ils demandent ? Que le pays change, que le pays réussisse. Il faut, quand on est dans l'opposition, en avoir conscience et quand on est dans la majorité, en avoir la responsabilité, la lucidité", avait-il déclaré, dans une référence transparente au vote de la loi Macron. De l'infantilisme à la récréation en passant par la leçon de comportement... les frondeurs devraient apprécier la métaphore filée par les deux maîtres d'école.

EN SAVOIR +

>> Au Salon de l’agriculture, Hollande lance un avertissement aux députés

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 12 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.