Baisse des adhésions chez les socialistes ? Le PS s'explique

Politique
PARTI SOCIALISTE - Un document dévoilé ce jeudi dans la presse fait état d'un retard de 60% des recettes de cotisation par rapport à l'objectif du PS. Jean-François Debat, secrétaire national du parti à la trésorerie, fait pour metronews le point sur le sujet.

Europe 1 fait état ce jeudi d'une baisse de 60% des recettes de cotisation par rapport à ce qui était prévu à la moitié de l'année. Confirmez-vous ce chiffre ?
Il faut déjà préciser de quoi l'on parle. Effectivement, le point d'étape sur nos finances au 31 juillet a montré que nous n'avions atteint que 35% de notre objectif. Mais il s'agit d'un objectif annuel, basé sur le total des recettes de l'année dernière ! En tirer des conclusions sur le fait que nous n'en atteindrions que 50% à la fin de l'année n'a pas de sens. Les cotisations des adhérents au PS ne suivent en effet pas un cycle linéaire : certains sont prélevés tous les mois mais d'autres ne paient qu'une fois par an, et le contexte joue dans ce processus... Le raisonnement d'Europe 1 est donc faux.

EN SAVOIR + >>
Au PS, les militants se feraient la malle

Reconnaissez-vous néanmoins une mauvaise dynamique ?
Les cotisations sont en effet rentrées moins vite au premier semestre 2014 que l'an dernier. A la même époque en 2013, nous avions déjà atteint, de mémoire, autour de 50% de l'objectif. Mais il faut relativiser. D'abord parce que l'objectif de 2,3 millions d'euros est calé sur le chiffre atteint l'an dernier, qui était une année assez haute. Ensuite, parce que la dynamique militante n'est pas mauvaise, au contraire. Il y a eu par exemple 20% de participants en plus cette année à notre université d'été de La Rochelle. Et les états généraux du parti ont déjà reçu plus de 4000 contributions. Il y a une volonté des militants de s'impliquer qui, je pense, va s'accélérer.

Comment expliquez-vous ce ralentissement au premier semestre 2014 ?
D'abord, il n'y a pas eu de votes internes, qui sont l'occasion pour beaucoup de militants de renouveler leur adhésion. Ensuite, nous avons vécu des mois compliqués électoralement, avec notamment une sévère défaite aux municipales et les mauvais résultats des européennes. Enfin, le Parti socialiste apparaît divisé : nous avons même des parlementaires (les "frondeurs", ndlr) qui refusent de voter le budget de notre gouvernement ! Quand on cherche à ressouder les militants, reconnaissez qu'il y a mieux... Si nous devions avoir une baisse des adhésions cette année, je le regretterais mais je n'en serais guère surpris, ce serait assez explicable.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter