Baisse des APL : les courses apportées par Alexis Corbière à l'Assemblée coûtent-elles vraiment 5€ ?

DirectLCI
FACT-CHECKING - Le député de Seine-Saint-Denis de La France insoumise a amené quelques courses effectuées dans un supermarché discount pour représenter le manque à gagner pour les personnes qui devraient voir baisser leur APL à la rentrée prochaine. LCI a vérifié s'il disait vrai.

"5 €, c’est une somme qui permet de se nourrir pendant quelques jours pour beaucoup de personnes". Voici comment Alexis Corbière a interpellé ce mercredi le Premier ministre, Edouard Philippe. Et le député FI de Seine-Saint-Denis de poursuivre : "J’ai fait des courses ce matin (...) et voilà ce que vous supprimez tous les mois pour les plus démunis". Pour appuyer ses propos,  Alexis Corbière a apporté dans l'hémicycle du riz, des pâtes, de la sauce tomate, des haricots et du pain de mie.


LCI a décidé de vérifier s'il disait vrai. Rapidement, plusieurs produits ont été identifiés comme étant vendus uniquement dans une chaîne de supermarchés discount. Après un détour dans l'un d'eux à Boulogne-Billancourt, on est en mesure d'affirmer que ce panier coûte 4,15€ : 99 centimes d'euros pour le riz (1 kg), 64 centimes pour les pâtes (1 kg), 97 centimes pour la sauce tomate, 89 centimes pour les haricots (1 Kg) et 66 centimes le pain de mie (550 gr). Une somme similaire à celle qu'a déclarée Alexis Corbière sur Europe 1 (4,17€).

Joint par LCI, Alexis Corbière ajoute qu'il "manquait un paquet de gruyère" au panier présenté mercredi après-midi à l'Assemblée nationale. Le total reste cependant inférieur à 5€. Mais pourquoi cette action ? "C'était assumé, répond le député FI par téléphone. Cela attire l'attention, on est aujourd'hui dans une société de communication et on voulait montrer ce que ça représente 5€, ce n'est pas rien".

Cette action symbolique "décidée mardi en réunion de groupe", selon Alexis Corbière, a été peu appréciée du côté de la majorité présidentielle. Cette action a aussi valu au député FI un rappel au règlement de l'Assemblée par le président du groupe LR, Christian Jacob : "comme quoi on ne peut pas faire entrer de victuailles dans l'hémicycle", explique Alexis Corbière.

La réaction du gouvernement ne s'est pas fait attendre. Après la question d'Alexis Corbière, le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, lui a répondu que "certains semblent avoir le monopole de la démagogie". Et de préciser : "Moi dans ma commune à Tourcoing, je les vois tous les jours les gens qui font les courses, et la démagogie aujourd’hui ce n’est pas celle que vous croyez, c’est celle qui souligne (…) qu’il faut faire des économies". Ont suivi plusieurs salves d'applaudissements et une standing ovation de la majorité présidentielle.

Interrogé par LCI à ce sujet, Alexis Corbière estime que les applaudissements des députés REM sont "pas bien moralement" et "affligeants". Et de répliquer à Gérald Darmanin : "La démagogie, c'est de dire que c'est de la démagogie. Il va diminuer l'APL alors qu'il va mettre en oeuvre une réforme de l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Il va prendre aux pauvres pour rendre aux riches. Qu'il aille à Tourcoing supprimer 5€ de bouffe dans les caddies !"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter