"Banlieues patriotes", un 7e collectif au FN pour prendre pied dans les cités

"Banlieues patriotes", un 7e collectif au FN pour prendre pied dans les cités
Politique

ENRACINEMENT – Le Front national lance mardi un collectif baptisé "Banlieues patriotes" pour tenter de conquérir l'électorat des quartiers déshérités. C'est le 7e satellite du parti de Marine Le Pen, après les enseignants, l'écologie ou encore la jeunesse.

Un collectif "plus large que le FN" pour "fédérer des patriotes" vivant dans les banlieues difficiles. C'est ainsi que Jordan Bardella, proche de Florian Philippot et responsable du FN en Seine-Saint-Denis, présente dans une vidéo le nouveau satellite du FN qui sera officiellement lancé mardi.

Le président du collectif, fraîchement élu conseiller régional d'Ile-de-France, aura la lourde tâche de ratisser les électeurs déçus des quartiers populaires, où le parti d'extrême droite vient tout juste d'obtenir ses premiers résultats probants lors des élections de 2015, après des années d'impopularité.

Le FN en hausse en Seine-Saint-Denis

Lors des régionales de décembre, le FN a engrangé 14,7 % des voix en Seine-Saint-Denis, l'un des départements les pauvres de France, connu pour être aussi le champion de l'abstention. Aux départementales de mars 2015, il avait même dépassé la barre des 20 % au premier tour, un record pour le parti de Marine Le Pen dans le 93.

À LIRE AUSSI
>> Carte interactive : tous les résultats des élections régionales 2015

Jordan Bardella, 20 ans, originaire de Drancy et entré au FN après la présidentielle de 2012, avait conduit la liste frontiste aux régionales. Il aura la tâche de conquérir cet électorat potentiel des quartiers populaires. Dans sa vidéo au langage policé, le jeune conseiller régional affirme que le collectif a pour ambition de "sortir de toutes les formes de communautarisme", dénonçant le clientélisme supposé des responsables politiques traditionnels.

Une stratégie dans la droite ligne de celle élaborée par Wallerand de Saint-Just, le trésorier du FN et ancienne tête de liste en Ile-de-France. Lors de la campagne des régionales, ce dernier avait déjà tenté de séduire l'électorat populaire avec une campagne d'affichage très orientée sur le thème " Choisissez votre banlieue ".

Stratégie d'implantation durable

Le FN a déjà lancé au cours des dernières années six collectifs, avec des sections départementales, destinés à imprégner la société civile. Parmi eux, le collectif Racine , qui regroupe des enseignants ayant la charge "d'élaborer la partie éducation du programme présidentiel de Marine Le Pen en 2017". Audace , dédié aux jeunes actifs et au monde de l'entreprise ; Marianne , qui cherche à prendre langue avec la jeunesse au delà du strict cadre du FNJ avec, à sa tête, David Masson-Weyl, étudiant à Sciences-Po ; Nouvelle Ecologie , dédié à l'écologie politique (au sens du FN) ; un collectif dédié au monde culturel, Culture et Libertés , présidé par Sébastien Chenu, ancien chef de cabinet de la ministre Christine Lagarde, ex-fondateur de Gaylib ayant rallié le FN ; et Mer et Francophonie , qui planche sur le rayonnement de la France (par la mer, donc).

Le FN tente enfin d'essaimer dans le monde du syndicalisme, avec un "cercle Front syndical" qui a été lancé en mars 2015 par un transfuge de la CFDT. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent