L'impôt sur le revenu universel ? "On ne va pas amputer le revenu des Français pour gagner une poignée de contributions fiscales", exhorte François Bayrou

L'impôt sur le revenu universel ? "On ne va pas amputer le revenu des Français pour gagner une poignée de contributions fiscales", exhorte François Bayrou

FISCALITÉ - Alors que la ministre Jacqueline Gourault a avancé dans une interview au JDD l'idée d'un impôt sur le revenu universel, dans Le Grand jury LCI-RTL-Le Figaro le président du MoDem François Bayrou s'est montré sceptique.

"Chacun pourrait contribuer à la hauteur de ses moyens, y compris les plus modestes, même de manière très symbolique, pour recréer le lien entre citoyen et impôt" a déclaré Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, dans une interview au Journal du dimanche diffusée ce dimanche. "Chacun pourrait payer l'impôt sur le revenu. Y compris les plus 

modestes, même un euro." 

Lire aussi

Interrogé sur cette déclaration dans Le Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, François Bayrou, président du MoDem proche de la ministre, a répondu : "En réalité, les contributions de tous les Français à l’impôt, tous sans exception, elles existent. Tous les Français payent la TVA quand ils vont faire leurs courses, et surtout s’agissant des prélèvements sur le revenu, tous les Français payent la CSG."

Augmenter le revenu des Français dans le même temps ?

"J’ai défendu l’impôt sur le revenu pour tous dans des élections présidentielles précédentes. Pourquoi ? Parce que je trouve que cette idée selon laquelle la moitié des Français ne paieraient pas l’impôt était une idée fausse. Et donc c’était une manière symbolique de remettre de l’équilibre" a-t-il continué. Avant de préciser : "Chaque fois que j’ai évoqué cette idée j’ai ajouté que c’était à condition d’augmenter le revenu de base des Français de la même somme. Parce qu’on ne va pas amputer le revenu des Français qui sont dans le bas de l’échelle des revenus simplement pour gagner une poignée de contributions fiscales" a ajouté François Bayrou, sans jamais avouer que Jacqueline Gourault, rappelée à l'ordre dans la matinée par Matignon qui assure que cette "piste n'est pas à l'étude", avait commis une erreur.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Levée des restrictions : jauges, masque, télétravail, discothèques, école... les annonces de Jean Castex

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.