VIDÉO - "Nous irons jusqu'au bout" : la députée Olivia Grégoire exclut tout retrait de LaREM à Paris

VIDÉO - "Nous irons jusqu'au bout" : la députée Olivia Grégoire exclut tout retrait de LaREM à Paris
Politique

MAINTIEN - La députée (LaREM) Olivia Grégoire affirme que son parti présentera bien un candidat pour les élections municipales à Paris, en dépit du renoncement de Benjamin Griveaux.

La majorité veut tenir le cap, coûte que coûte. Olivia Grégoire, députée LaREM de la 12e circonscription de Paris, assure ce vendredi matin au micro de LCI que la République en Marche présentera bien un candidat dans la capitale pour les élections municipales dont le premier tour aura lieu dimanche 15 mars, et ce malgré le séisme dû au renoncement de Benjamin Griveaux à un mois du premier tour.  

Lire aussi

"Dans les prochains jours, des décisions seront prises"

La tempête que traversent les militants parisiens du mouvement après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une conversation privée et d'une vidéo intime de leur désormais ex-candidat ne remet absolument pas en question la présence d'une liste LaREM à Paris, selon Olivia Grégoire. "Nous irons jusqu'au bout", affirme l'élue. "Soyez assurés que la République en Marche ira jusqu'au bout, avec ses colistiers, avec ses têtes de listes, avec tous les marcheurs qui battent le pavé parisien depuis plus d’un an maintenant." 

Elle exclut ainsi toutes les rumeurs d'abandon ou de fusion de liste qui avait bruissé depuis ce matin. "La famille de la République en Marche est unie. Dans les prochaines heures, nous allons parler et, dans les prochains jours, des décisions seront prises. (...) Je pense surtout à la suite, car si c’est un homme qui s’en va, nous sommes une famille et nous allons continuer."  

"Nous sommes chamboulés"

Dans ce moment trouble, Olivia Grégoire apporte en tout cas son plein soutien à Benjamin Griveaux. "Aujourd’hui, il prouve qu’il est l’homme que je connais, c’est-à-dire un homme responsable et avant tout un homme libre qui prend ses décisions en âme et conscience, sans qu’on les lui dicte." La députée salue également le force de caractère du candidat déchu. "Quand les choses se déchaînent, il faut avoir le courage de quitter le navire pour qu’il aille plus loin." Et de poursuivre : "Nous sommes aussi dans l’émotion. Benjamin est quelqu’un qu’on aime, c’est aussi un ami. Nous sommes chamboulés." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent