Benjamin Griveaux : "Dans les cortèges, des éléments minoritaires font preuve d'un antisémitisme crasse"

Politique
AGRESSION - Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux était l'invité du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro dimanche. Il a condamné la montée d'un "antisémitisme qui frappe la France" après les agressions verbales dont Alain Finkielkraut a été la cible samedi en marge de la manifestation des Gilets jaunes à Paris.

"Ce sont des actes odieux." Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé dimanche, au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, la violente prise à partie de l'académicien Alain Finkielkraut la veille en marge de la manifestation parisienne des Gilets jaunes. 


Pour le ministre, cette agression est à relier aux inscriptions antisémites découvertes la semaine dernière dans les rues de Paris. "Depuis des semaines, il y a un antisémitisme qui frappe la France", estime-t-il, rappelant la hausse de 76% des actes et menaces à caractère antisémite, des chiffres du ministère de l'Intérieur dévoilés en début de semaine par LCI et TF1. 

"Des éléments minoritaires"

Les Gilets jaunes en sont-ils responsables ? Pour le ministre, il ne fait pas faire "d'amalgame" entre le mouvement et ces exactions. Pour autant, estime-t-il, "force est de constater qu'à l'intérieur des cortèges, des éléments minoritaires, d'extrême gauche ou d'extrême droite, font preuve d'un antisémitisme crasse". "Quand on regarde la vidéo [montrant l'agression d'Alain Finkielkraut], j'aurais aimé que certains manifestants interviennent... Je trouve la foule bien silencieuse."


"La meilleure façon" de répondre à ces actes, juge Benjamin Griveaux, "est de se rassembler le 19 février contre l'antisémitisme". "Tous ceux qui, sincèrement et de manière non ambiguë, condamnent fermement le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie, ont leur place. Il n'y a pas besoin de carton d'invitation." Y compris le parti de Marine Le Pen ? "Il n'a pas toujours été clair dans le passé. Il l'a dénoncé hier, il faut s'en réjouir."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter