Benjamin Griveaux réclame sur LCI l'accélération de l'"automatisation des lignes de métro à Paris"

Benjamin Griveaux réclame sur LCI l'accélération de l'"automatisation des lignes de métro à Paris"
Politique

MUNICIPALES 2020 - Ce vendredi sur LCI, le candidat LaREM à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, a déclaré qu'il ne serait "pas le candidat du retour en arrière" en matière de politique de transports. Mais il souhaite aller plus loin qu'Anne Hidalgo, notamment sur l'accélération de "l’automatisation des lignes de métro à Paris".

La bataille pour la mairie de Paris est lancée. Anne Hidalgo a déclaré le week-end dernier qu'elle était candidate à un second mandat, et apparaît comme la favorite, et donc principale adversaire du marcheur Benjamin Griveaux. Alors ce vendredi sur LCI, il a tenu à se démarquer, et à fustiger le bilan de l'édile.

Lire aussi

Notamment en matière de politique de transports. "Le plus grand échec d’Anne Hidalgo pendant son mandat c’est quoi ? Que les bus aient divisé leur vitesse commerciale par deux. Ils roulaient à 12 km/h, ils sont à 6". Il promet "que les couloirs de bus permettent à nos bus de retrouver leur vitesse commerciale de 2014", ce qui participera à "désengorger le métro". L'ancien membre du gouvernement souhaite également que les bus de tourisme ne rentrent plus dans Paris, "parce qu’à 2000 bus par jour ça créé des embouteillages pas possible", et propose d'accélérer "l'automatisation des lignes de métro à Paris", ce "qui aurait rendu (...) service dans la période que les Parisiens viennent de vivre". 

Benjamin Griveaux a mis l'accent sur les promesses non tenues d'Anne Hidalgo, en faisant remarquer que son programme de campagne reprend plusieurs propositions déjà faites en 2014. "Je dis aux électeurs parisiens regardez le programme d’Anne Hidalgo de 2014, regardez les promesses non tenues. Elle peut aujourd’hui présenter des visuels formidables avec des arbres partout pour les nouvelles portes de Paris. C’était les mêmes visuels en 2014. Regardez la promesse qu’elle avait faite, toute simple : supprimer les bus de tourisme à diesel. C’était dans son programme de 2014. Ils ont augmenté le nombre entre 2014 et 2020." 

Le candidat des classes moyennes "abandonnées"

Le candidat désigné par LaREM souhaite être le candidat des classes moyennes "abandonnées" et des quartiers populaires "délaissés". "Sous le mandat de Bertrand Delanoë Paris avait gagné 60.000 habitants. Sous le mandat de madame Hidalgo Paris a perdu 60.000 habitants. Pourquoi ? Parce que les gens qui travaillent ici (…) n’ont plus les moyens de vivre à Paris. Celles et ceux qui font vivre cette ville n’ont plus les moyens d’y vivre. C’est ça mon combat." 

Benjamin Griveaux a également annoncé le retour de la semaine de 4 jours à l'école pour la rentrée 2021. "Le mercredi, il y (aura) une offre facultative. On peut avoir une demi journée ou une journée complète où on va sortir les enfants de l’école et on va les envoyer faire de la permaculture en Seine-et-Marne, découvrir la forêt de Fontainebleau, l’écosystème du bois de Vincennes, aller à Giverny découvrir les impressionnistes". Les deux autres mercredis, le candidat propose de rester dans Paris, pour découvrir le patrimoine, les musées, les théâtres de la capitale.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent