Bercy : Sapin et Montebourg, un tandem improbable qui risque de faire des étincelles

Bercy : Sapin et Montebourg, un tandem improbable qui risque de faire des étincelles

DirectLCI
JE T'AIME MOI NON PLUS - Le nouveau ministre des Finances Michel Sapin, a promis jeudi qu'avec son nouveau collègue à l'Economie, Arnaud Montebourg, ils partageraient "toutes les décisions" et que les deux hommes parleraient "d'une seule voix". Pourtant, les deux hommes ont des caractères bien différents qui pourraient peser sur leurs relations.

"Il peut y avoir deux têtes, quatre mains, quatre pieds, et je ne compte pas les orteils, mais il y aura une seule voix". Michel Sapin s'est voulu rassurant mercredi face aux critiques qui se multiplient depuis sa nomination en tandem avec Arnaud Montebourg à Bercy. Celui-ci a embrayé : "À lui les finances et les comptes publics, à nous le redressement productif et l'économie, dans un même élan pour organiser la sortie de crise".

Mais malgré l'assaut d'amabilités, cette répartition des rôles a de quoi surprendre. Il s'agit d'une première : la séparation de l'Economie et des Finances est inédite sous la Ve République. Surtout, ce binôme composé de deux hommes aux personnalités bien différentes pourrait faire du grabuge dans les couloirs du ministère... Social-démocrate convaincu, Michel Sapin représentera la France dans les discussions avec Bruxelles. Cette dernière héberge la Commission européenne que le bouillant Arnaud Montebourg - chargé de relancer l'économie tout en poursuivant sa lutte pour sauvegarder l'industrie tricolore - défie sans vergogne.

Lire aussi >> Commerce Extérieur : maroquin cherche ministre

"Simplifier la chaîne de commandement"

"Jusqu'à présent on critiquait le nombre de ministres à Bercy. Maintenant c'est : il y en a plus que deux, donc c'est un face-à-face", observe pour metronews le socialiste Thomas Thévenoud. Pour ce député de Saône-et-Loire et réputé proche d'Arnaud Montebourg, ce duo " qui a le sens des responsabilités devra avant tout "simplifier la chaîne de commandement. Michel Sapin est déjà passé par Bercy (ndlr : ministre des Finances sous le gouvernement Bérégovoy), et Arnaud Montebourg a déjà 20 mois derrière lui comme ministre du Redressement Productif."

Dans l'immédiat, le duo ferait déjà quelques étincelles : qui va donc occuper le bureau du sixième étage, jusqu'ici dévolu à Pierre Moscovici et coeur du pouvoir de ce gigantesque paquebot qu'est Bercy? Qui s'installera dans celui du cinquième, au beau mobilier ancien, quitté par le ministre du Budget Bernard Cazeneuve ? Des questions que l'urgence des dossiers devrait vite balayer. Pacte de responsabilité, réduction de 50 milliards de dépenses ou réforme fiscale... autant de mesures dont les deux hommes n'ont pas défini les contours mais qu'ils devront rapidement mettre en musique. Tout en mettant en sourdine d'éventuelles tensions. "Je suis sûr que Michel Sapin porte des chaussettes made in France...", s'amuse Thomas Thévenoud.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter