Bernard Cazeneuve prend ses distances avec Manuel Valls sur le 49-3

Politique

CONSTITUTION - Dans une interview au "Journal du Dimanche" parue samedi 31 décembre, le Premier ministre se dit en désaccord avec son prédécesseur à propos du 49-3. "Au risque d'être démodé, je considère que le 49-3 peut être utile", déclare Bernard Cazeneuve, alors que Manuel Valls a affirmé il y a quelques semaines qu'il souhaitait l'abroger s'il était élu.

Après l'avoir utilisé pour la loi Travail et la loi Macron, Manuel Valls s'était prononcé il y a quelques semaines pour la suppression du 49-3 hors textes budgétaires. Une position que n'approuve pas son son successeur à Matignon. Bernard Cazeneuve considère, dans une interview au JDD, que le 49-3 peut "être utile". "Au risque d'être démodé, je considère que le 49-3 peut être utile. Pour qu'il le soit, son usage doit être modéré", déclare-t-il.

Voir aussi

Primaire de la gauche : Cazeneuve ne soutiendra aucun candidat

Par cette déclaration, ce proche de Manuel Valls prend ses distances avec le désormais candidat à la primaire de la gauche. Le Premier ministre a d'ailleurs indiqué dans cette même interview qu'il ne soutiendrait aucun candidat. "Je suis chef de la majorité et garant de son unité par-delà les primaires. Cela m'oblige à une certaine réserve", estime-t-il. "La meilleure manière d'aider la gauche et notre candidat est que le gouvernement gouverne et réussisse", souligne Bernard Cazeneuve, qui pense qu'il doit "consacrer toute (son) énergie au gouvernement du pays et ne pas (se) laisser distraire".  

En vidéo

Bernard Cazeneuve : "Il y a un niveau de menace extrêmement élevé, je n'ai cessé de le dire"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter