Cazeneuve, Le Drian, Sapin, Touraine... : qui pour succéder à Valls à Matignon ?

Politique
CASTING - Manuel Valls doit annoncer sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 ce soir à 18h30. Il devrait ensuite rapidement démissionner de son poste de Premier ministre. Plusieurs noms circulent pour le remplacer à Matignon. Qui sont les candidats ? Quels sont leurs atouts et leurs handicaps ? LCI fait le point.

Manuel Valls annoncera sa candidature à l'élection présidentielle ce lundi à 18h30 à Evry (Essonne). Ensuite, il devrait démissionner rapidement de son poste de Premier ministre. Pour le remplacer, plusieurs noms circulent. Le nouveau locataire de Matignon, désigné par François Hollande, devra être un proche du président de la République. En restant en place cinq petits mois, il deviendra aussi le chef de gouvernement le plus éphémère de la Ve République.

Lire aussi

Bernard Cazeneuve

L'hypothèse Bernard Cazeneuve est l'une des plus sérieuses, voire la plus sérieuse. Le ministre de l'Intérieur, 53 ans, est en effet une valeur sûre du gouvernement, fidèle au président de la République. Tout d'abord ministre délégué aux Affaires européennes, puis ministre délégué au Budget et enfin ministre de l'Intérieur, il ne lui reste plus qu'une marche à gravir pour terminer ce quinquennat en beauté. Mais changer de ministre de l'Intérieur alors que la menace terroriste pèse lourdement sur le pays est aussi un choix difficile à prendre et à justifier.

Jean-Yves Le Drian

Il est le seul membre du gouvernement autorisé à cumuler deux fonctions : celle de ministre de la Défense et de président de la région Bretagne. Ajoutera-t-il une troisième corde à son arc ? Son bilan plaide en sa faveur. En revanche, sa proximité avec Manuel Valls pourrait lui fermer les portes. Et tout comme Bernard Cazeneuve, Jean-Yves Le Drian paraît difficile à déplacer de son poste, à l'heure où la France est encore engagée militairement et que l'opération Sentinelle se poursuit sur le territoire national.

Lire aussi

Michel Sapin

Michel Sapin a rencontré le président de la République à l'ENA à la fin des années 1970, et il lui est resté fidèle tout au long du quinquennat. A la démission d'Emmanuel Macron, il avait récupéré son portefeuille, devenant également ministre de l'Economie et des Finances. Là, aussi, le remplacer serait compliqué.

Marisol Touraine

La ministre de la Santé a pour elle un bon bilan (la Sécurité sociale pourrait atteindre l'équilibre en 2017), et la nommer à Matignon permettrait à Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian de rester à leurs postes. Surtout, Marisol Touraine n'a plus de gros dossiers à gérer d'ici mai 2017. Elle est donc une candidate sérieuse, sauf si elle décide de compléter le casting de la primaire de la gauche pour représenter la ligne politique incarnée par François Hollande, et surtout, embêter Manuel Valls. 

Lire aussi

Stéphane Le Foll et Najat Vallaud-Belkacem

Deux autres noms circulent : celui du ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, et de la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem. Tous les deux sont des fidèles et des défenseurs de la ligne politique du président. Le premier s'est dit ce lundi matin sur franceinfo prêt à relever le défi.

Lire aussi

En vidéo

Stéphane Le Foll vexé de ne pas avoir été prévenu par Manuel Valls de sa candidature

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter