Interdit de crèche de Noël, Robert Ménard la déplace de la mairie à un bâtiment voisin

Interdit de crèche de Noël, Robert Ménard la déplace de la mairie à un bâtiment voisin

DirectLCI
REBELLE - Ce lundi, la justice a enjoint le maire de Béziers à retirer la crèche de Noël qu’il avait installée dans sa mairie. En signe de protestation, Robert Ménard a décidé de la déplacer dans un bâtiment voisin.

Robert Ménard fait tous les ans installer une crèche de Noël dans sa mairie de Béziers, ce qui a pour effet de faire réagir les défenseurs de la loi de 1905 sur la laïcité, qui impose la séparation de l'église et de l'Etat, et commande donc l'absence de symboles religieux dans les bâtiments publics. Mais cette année, la préfecture de l’Hérault avait pris la décision de la dénoncer pour obtenir son interdiction. Le tribunal administratif de Montpellier s’est donc prononcé ce lundi : le maire a 48 heures pour enlever la crèche de l’hôtel de ville, sans quoi il sera contraint de payer 2000 euros par jour de retard.


Le juge a rappelé que "l’installation d’une crèche à titre temporaire à l’initiative d’une personne publique dans un emplacement public n’est légalement possible que lorsqu’elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, sans exprimer la reconnaissance d’un culte ou marquer une préférence religieuse". Ainsi, il explique que dans ce cas-là, aucune "circonstance particulière ne permet de reconnaître à la crèche un caractère culturel, artistique ou festif". 

En vidéo

Oingt : les visiteurs affluent pour découvrir l'exposition de crèches

La ville de Béziers se réserve le droit de faire appel

Dans un communiqué diffusé sur Twitter, la ville de Béziers estime que cette décision est "aberrante", et se réserve le droit de faire appel. La commune dit toutefois prendre acte de la décision et explique que la crèche sera déplacée "dès demain". En effet, Robert Ménard a décidé de l’installer à quelques mètres du lieu initial. "Pour continuer d’admirer la traditionnelle crèche de Noël de Béziers, nous donnons rendez-vous dès le jeudi 21 décembre à tous les Biterrois dans le hall de l’Hôtel Dulac. La crèche de Béziers y sera refugiée et bien visible, de 8h à 19h" peut-on lire dans le communiqué.

Robert Ménard a déjà eu affaire à la justice administrative au sujet des crèches de Noël. Début novembre, le Conseil d’Etat avait définitivement invalidé sa décision prise trois ans plus tôt d’installer une première crèche. En 2015 et 2016, la mairie avait annoncé opter pour une "dimension plus culturelle et festive" avec une crèche accompagnée d’un sapin de Noël  et d’une boîte aux lettres pour écrire au Père Noël.

A chaque Noël, le sujet des crèches installées dans les mairies et les lieux publics refait surface. Ainsi, Laurent Wauquiez a déjà fait parler de lui il y a quelques jours à ce sujet. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes avait décidé de prendre le prétexte de "l'art des santonniers" (créateurs des santons, ces personnages qu'on trouve dans les crèches) pour installer une exposition dans l'Hôtel de Région, à Lyon, en lieu et place d'une crèche de Noël installée en 2016 et retoquée par la justice.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter