Bientôt une allocution d'Emmanuel Macron pour fixer le cap de la fin de son quinquennat ?

Pourquoi à dix mois d'une présidentielle, l'entourage d'Emmanuel Macron annonce-t-il qu'il veut reculer l'âge de la retraite ? Cette réforme serait-elle la moins populaire ? Retrouvez ci-dessous les explications d'Adrien Gindre.

NOUVEAU CAP - Le chef de l'Etat pourrait prochainement prendre la parole pour faire part aux Français des orientations qu'il souhaite donner à la fin de son quinquennat. Quelle forme prendrait cette allocution, à quelle date aurait-elle lieu ? Plusieurs options sont sur la table.

Quel tournant prendra la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron ? Le président de la République procède aux arbitrages, et devrait en informer les Français prochainement. "Le pays étant à un tournant, le président de la République s’exprimera (…) dans le courant du mois de juillet (…) sur le cap qui va nous amener dans les 10 prochains mois jusqu’à l’élection présidentielle", avait indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur franceinfo lundi 28 juin. "Nous avons toujours dit que si nous voulions faire une réforme nous serions obligés de parler début juillet", avait indiqué ce même jour l’entourage du chef de l’État à LCI.

Toute l'info sur

La présidence Macron

Quelle(s) réforme(s) pourrai(en)t rythmer la dernière année de mandat du chef de l'État ? Plusieurs options sont sur la table, à commencer par une réforme des retraites et un recul de l'âge de départ à 64 ans. "Il faut la faire, mais il faut aussi choisir le bon moment", a déclaré le Premier ministre au Figaro, précisant que "ce ne sera pas la même" que celle initiée par Edouard Philippe. "Le sujet des retraites ne revient pas car il n’est jamais vraiment parti", a déclaré ce mercredi à l'issue du Conseil des ministres le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Alors que les comptes sociaux ont été grevés par le Covid-19, une partie de la majorité plaide également pour un relèvement de l’âge de départ, mesure qui pourrait être prise dès le vote du prochain budget à l’automne.

Le chef de l’État pourrait également choisir d’avancer sur la prise en charge de la dépendance ou envoyer des signaux en direction de la jeunesse, par exemple avec une extension de la "garantie jeunes".

Lire aussi

Une prise de parole avant le 14 juillet

Selon les informations recueillies par LCI dans l'entourage du chef de l'État, "le fond va décider de la forme". Si l’option de s’adresser à l’ensemble de la nation est sur la table, celle de cibler le public est également envisagée. Si Emmanuel Macron doit faire des annonces en faveur des jeunes, il pourrait choisir de faire une interview à un média dont ils sont la cible. Cette source évoque également la possibilité de prendre la parole lors de déplacements sur le terrain, selon l’importance des réformes.

Cette prise de parole devrait intervenir avant le 14 juillet. "Si nous voulons faire une réforme par la loi et donc engager des discussions au Parlement, nous devons l’annoncer avant le 14 juillet pour que cela puisse être présenté lors du dernier Conseil des ministres", a précisé l'entourage du Président à LCI. L’interview du 14 juillet, "si elle a lieu, c’est plutôt pour le SAV de l’action menée, pas le temps des annonces".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.