Blocages : pour Valls, "inacceptable qu'une minorité veuille prendre en otage notre démocratie"

DirectLCI
Le Premier ministre Manuel Valls a dénoncé mardi les "blocages" de raffineries et dépôts de carburant, volonté d’une partie de la CGT qui cherche à "empêcher un texte de loi d’être adopté par le parlement avant l’été".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter