Bruno Le Maire face la grève à la SNCF : "Oui, nous tiendrons"

Bruno Le Maire face la grève à la SNCF : "Oui, nous tiendrons"
Politique

REFORMES - Le ministre de l'Economie a exprimé sa "déception", dimanche dans "Questions politiques", à l'égard des syndicats de la SNCF qui "font de la grève un préalable" aux discussions. Bruno Le Maire a assuré que le gouvernement irait "jusqu'au bout" de sa réforme.

Le gouvernement ne cédera pas. C'est le message adressé dimanche aux syndicats par le ministre de l'Economie, dans l'émission "Questions politiques" de France Inter et Le Monde.

"Oui, nous tiendrons", a répété à deux reprises Bruno Le Maire, interrogé sur le très long mouvement social qui s'annonce d'avril à juin au sein de la SNCF contre la réforme du statut de l'entreprise ferroviaire et des cheminots.  

En vidéo

Bruno Le Maire : "Faire grève pour menacer est une réaction datée"

Lire aussi

"Je ne vous cache pas mon étonnement"

Bruno Le Maire a notamment critiqué l'appel à la grève des syndicats alors que le gouvernement a démarré depuis quelques jours un cycle de concertation avec eux dans le cadre des ordonnances qui porteront la réforme de la SNCF.

"J'ai du mal à comprendre qu'à un moment où nous sommes en train de discuter, la grève soit un préalable", a jugé le patron de Bercy. "Il faut donner sa chance à la discussion entre le gouvernement et les syndicats. Pourquoi lancer immédiatement une grève qui va pénaliser lourdement les usagers ?" a -t-il demandé, estimant qu'il s'agit de "réactions datées". "Je ne vous cache pas mon étonnement, ma surprise et ma déception."

Toute l'info sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

Interrogé sur le parallèle avec l'échec de la réforme des retraites par Alain Juppé en 1995, Bruno Le Maire a estimé qu'il y avait "de vraies différences", le gouvernement actuel ayant choisi de "laisser de côté les retraites". "Les Français sont lucides sur l'état de la SNCF", a-t-il conclu, "si nous sommes capables d'expliquer les enjeux, au bout du compte, nous pourrons avoir une SNCF compétitive".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures, nouveau record quotidien

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Provocations d'Erdogan, manifs hostiles... après un nouveau dimanche tendu, la France hausse le ton

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent