Cambadélis : "Marine Le Pen n'a pas tué le père, elle l'a bâillonné"

Cambadélis : "Marine Le Pen n'a pas tué le père, elle l'a bâillonné"

Le premier secrétaire du Parti Socialiste a évoqué le Front National dans son discours de clôture au congrès de Poitiers dimanche. Selon lui, Marine Le Pen est en quête de "présidentiabilité" et "a bâillonné le père", à défaut de l'avoir tué. Il insiste également sur la responsabilité des Français à stopper le parti d'extrême droite.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les livraisons de vaccins reprendront un rythme normal le 25 janvier, annonce Pfizer

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Interdiction du chauffage au fioul à partir de 2022 : ce qui attend les Français concernés

Lire et commenter