CANDIDATS EN QUÊTE DE LÉGITIMITÉ - Répondez à notre instantané du jour

CANDIDATS EN QUÊTE DE LÉGITIMITÉ  - Répondez à notre instantané du jour
Politique

POLITIQUE - Répondez à votre question du jour : La façon dont est considéré un candidat par les dirigeants étrangers peut-elle peser sur votre décision : Oui ? Non ? Résultat décrypté par Yves Calvi et ses spécialistes dans "24 heures en questions", diffusée en direct sur LCI (canal 26) dès 18h10.

Depuis plusieurs jours, les aspirants à la présidence de la République multiplient les allocutions. Aujourd'hui, ils étaient quatre - Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron et Jacques Cheminade - à s'exprimer face à une douzaine d'organisations patronales pour exposer leurs mesures économiques. Le numéro un du Medef, Pierre Gattaz, a à plusieurs reprises estimé que le programme de François Fillon était "le plus pragmatique" et le plus proche des préoccupations des entrepreneurs. Il a en revanche critiqué plusieurs mesures proposées par Emmanuel Macron, et exprimé sa vive inquiétude face aux programmes de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon. 

Les candidats multiplient les oraux

Cet événement vient s'ajouter à la longue liste d'oraux auxquels les candidats semblent volontiers se prêter... Cette quête de légitimité programmatique semble-t-il est doublée par une quête de reconnaissance à l'étranger. En effet, Marine Le Pen était vendredi auprès de Vladmir Poutine, tandis que Benoît Hamon lui, doit rencontrer aujourd'hui Angela Merkel. Alors que cherchent les candidats lors de ces oraux et déplacements ? Ces allocutions ont-elles un impact sur les électeurs ? L'intérêt est-il ailleurs ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent