Canular de Nicolas Bedos, étoile jaune... les pires faux pas de Christine Boutin sur Twitter

Canular de Nicolas Bedos, étoile jaune... les pires faux pas de Christine Boutin sur Twitter

DÉRAPAGES - Christine Boutin ferait parfois mieux de prendre le temps de la réflexion avant de tweeter. Dernier faux pas en date : mercredi soir, elle a pris au premier degré l'incroyable canular de Nicolas Bedos faisant croire à une liaison avec Valérie Trierweiler. "Ecœurement jusqu'à vomir", a-t-elle écrit sur le réseau social... avant de se rendre compte de la supercherie.

Christine Boutin tweete à tout va . A ses risques et périls. La présidente d'honneur du Parti chrétien démocrate est à nouveau la cible de moqueries après un coup de gueule lancé sur Twitter. Mercredi soir dans le nouveau talk-show d'Alessandra Sublet sur France 2, Nicolas Bedos a fait croire qu'il allait révéler dans un roman sa relation passionnelle de 17 mois avec... Valérie Trierweiler. Un canular surjoué, destiné à "répondre à la 'peopolisation' de la vie politique qu'on nous inflige, ce mélange de glauque et d'intime", expliquera ensuite le chroniqueur et comédien. Mais Christine Boutin, visiblement devant son poste en cette deuxième partie de soirée, était déjà tombée dans le panneau. Dégainant deux tweets au ton franchement indigné :

Face aux railleries qui commençaient à se répandre sur le réseau social, Christine Boutin est restée droit dans ses bottes :

C'est loin d'être la première fois que la fer de lance des anti-mariage pour tous se prend les pieds dans le tapis sur Twitter. En mai 2013, elle avait ainsi osé ironisé sur l'ablation des seins subie par Angelina Jolie. Une double masectomie destinée à prévenir un risque de cancer, que l'actrice avait chois de révéler pour envoyer un message d'espoir aux femmes...

Cette fois, les réactions à cette blague de très mauvais goût, qui a depuis disparu de son compte, oscillaient entre indignation et consternation. Le ton était le même un mois plus tôt après un précédent dérapage, lorsque l'ancienne ministre du Logement, s'insurgeant contre la manière dont le projet de loi sur le mariage pour tous venait d'être adopté au Sénat, avait fait une allusion à l'étoile jaune imposée aux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Quand elle ne tient pas elle-même des propos hasardeux, elle en rapporte. Lors des débats sur le mariage gay toujours, Christine Boutin avait ainsi retweeté le message de l'abbé Gaëtan de Bodard, qui comparait la gestation pour autrui (GPA) à la traite des esclaves ("Ils sont pathétiques ces politiques qui commémorent l'abolition de l'esclavage mais qui sont pour la traite des enfants. Non à la GPA !".) En février dernier, elle avait comme aujourd'hui fait rire à ses dépens après être tombée dans un grossier piège. Réagissant au retrait de la loi famille par le gouvernement, elle avait dénoncé la "stratégie provisoire d'avancement à potentialité différée" du gouvernement en lisant sur le plateau de BFMTV un tweet du... Gorafi, le site web parodique . Christine Boutin a décidément du mal avec le second degré.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Euro : Suisse, Suède, Angleterre et République tchèque qualifiées pour les 8e de finale

Autonomie de 1000 km, charge en 3 min... Découvrez la première berline à hydrogène française

VIDÉO - "Mon cœur battait la chamade !" : la voisine française du "Serpent" n’a rien oublié

EN DIRECT - Covid-19 : 10.386 personnes hospitalisées, dont 1655 en soins intensifs

Ce bateau conçu en France défie les lois de la physique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.